Bull embauche et investit dans le Cloud

28 novembre 2011 à 15h15
0
L'éditeur français annonce poursuivre sa stratégie visant à développer son activité dans le Cloud computing. Pour répondre à ces besoins, Bull promet d'embaucher jusqu'à 1 000 personnes l'an prochain, dont la moitié sur le territoire français.

00FA000004485004-photo-logo-bull.jpg
Le groupe Bull compte embaucher 1 000 personnes supplémentaires dans le courant de l'année 2012. La moitié de ces nouveaux employés seront recrutés dans les bassins d'emplois de l'Ile de France (50 %) et du Sud-Est (Paca et Rhône-Alpes). Dans cette dernière région, Bull compte donc renforcer ses équipes dans ses deux centres de services de Business Intelligence.

Dans un communiqué, la société rappelle avoir déjà accueilli 1 000 nouveaux employés cette année. Elle entend bien poursuivre son développement notamment sur le terrain du Cloud computing. Bull tente également de se stabiliser sur d'autres marchés comme en Pologne et au Brésil, deux pays où le groupe cherche à recruter (respectivement 150 et 100 personnes).

Pour rappel, l'Etat est récemment entré dans le capital de Bull à hauteur de 5 % par le biais du Fonds stratégique d'investissement, une filiale de la Caisse des dépôts. L'objectif affiché de cet investissement était le développement de l'attractivité de Bull. Cette nouvelle vague d'embauches pourrait y contribuer.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Vidéo : présentation de la Lenovo ThinkPad Tablet
Cyber-Monday : le ménage des sites continue aux Etats-Unis
Le Kindle, annoncé best seller d'Amazon France le jour de la sortie de la liseuse de la Fnac
Netgear XAV2602 : adaptateur CPL compact à deux prises Ethernet
Un rapport du Sénat doute de l’efficacité de la Carte Musique jeunes
Street View s'invite dans les locaux... de Google !
Navigateurs : Chrome en 2e place dans le monde, Firefox en pôle position en France
Xbox Live et phishing : Microsoft rembourse les victimes
Fuite de données : l’éditeur de jeux Nexon promet de renforcer sa sécurité
Skype soutenu par le régulateur des télécom au Royaume-Uni
Haut de page