Alibaba met un pied de plus sur le sol américain

31 octobre 2013 à 17h36
0
L'arrivée du e-marchand chinois Alibaba à la bourse de New York en 2014 se prépare en amont. Après avoir pris des parts dans des sociétés américaines, le groupe lance un fonds à San Francisco.

0104000006479044-photo-alibaba-logo.jpg
Alibaba, souvent surnommé l'Amazon chinois, fera son entrée en bourse sur les marchés financiers américains début 2014. Afin de se préparer, le géant de l'e-commerce avance ses pions dans son futur pays hôte. Après avoir racheté partiellement le service de livraison rapide américian ShopRunner en août, Alibaba annonce la création d'un fonds d'investissements aux États-Unis.

D'après Bloomberg, qui rapporte l'information, ce fonds est basé à San Francisco, au cœur donc de la Silicon Valley, et est dirigé par Michael Zeisser, qui a par le passé supervisé les activités de ventes du groupe américain Liberty Media. Par cette opération, le groupe chinois place donc un pied sur le sol d'Amazon.

D'après la banque d'investissement Sanford C. Bernstein & Co, Alibaba serait valorisée quelque 190 milliards de dollars, juste derrière Amazon... Pour Billy Leung, analyste à l'Institut de recherche RHB à Hong Kong et cité par l'agence, « ces grosses sociétés chinoises ont atteint un point où leur flux de trésorerie est en forte croissance alors au lieu de passer leur temps à développer, elles préfèrent racheter les actifs intéressants ».

Puiser dans l'innovation américaine

Le fonds créé par Alibaba comprendrait Peter Stern, un ancien banquier de Crédit Suisse qui a conseillé Alibaba dans l'opération de rachats d'actions de Yahoo! en 2012, opération qui s'était montée à 7,6 milliards de dollars. Selon Joseph Tsai, vice-président d'Alibaba et en charge des investissements stratégiques, « le fonds est déjà actif et a déjà réalisé quelques investissements aux États-Unis au cours des derniers mois ».

Ray Wang, analyste chez Constellation Research, explique à Internetretailer qu'Alibaba « est en train de déplacer la ligne de front aux États-Unis dans sa guerre globale contre Amazon, dans l'objectif de puiser dans l'innovation de la scène technologique américaine à New York et dans la Silicon Valley ».

À lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Opera Software fermera la plupart de ses services Web en mars 2014
Google annonce son Nexus 5 et Android 4.4 KitKat
Infos US de la nuit : Facebook positive et Twitter rêve
Infos US de la nuit : L'Ipad Air démarre dans le calme, Le mystère de la barge Google élucidé
Live Japon : IGZO, la technologie qui sauve Sharp
Google Chrome bloquera les téléchargements suspects
Sony a vendu 10 millions de smartphones Xperia en trois mois
Opera aussi assurera le support de Windows XP de manière indéterminée
Auchan Telecom revient avec des appels internationaux abordables
Brevets : Nokia gagne une bataille contre HTC outre-Manche
Haut de page