Le crowdfunding : un bon plan pour les start-up en technologie ?

Par
le 04 septembre 2014 à 08:08
 0
Pour les start-up désireuses de se lancer dans un projet technologique hardware, le crowdfunding apparaît comme un bon moyen de se financer. Mais il a également d'autres avantages, faire parler de son entreprise, créer une communauté autour d'un produit ou même entrer en contact avec de grandes sociétés pour établir des partenariats, à condition d'être suffisamment préparé.

07526241-photo-v2crowdfunding.jpg
Pour les jeunes sociétés technologiques, lever les fonds nécessaires au financement de leurs projets peut être un véritable parcours du combattant. Avant d'obtenir le moindre centime de la part d'investisseurs, il faut déjà réussir à convaincre du potentiel de croissance de son entreprise.

Pour cela, avoir des idées intéressantes suffit rarement. D'autant que mener un produit jusqu'à sa commercialisation requiert généralement plusieurs levées de fonds selon le niveau d'avancement du projet. Le crowdfunding ou financement participatif est souvent utilisé pour financer la recherche et développement ou le prototypage du produit. Dans d'autres cas, il peut servir à financer la production de masse mais les sommes nécessaires sont plus importantes et donc plus difficiles à atteindre.

Le financement participatif, une campagne de communication



C'est pourquoi certaines sociétés utilisent ce mode de financement pour se faire connaître, avant de chercher d'autres investisseurs. Jean-Luc Vallejo, dirigeant de la société ISKN, a eu recours à la plateforme américaine Kickstarter afin de financer iSketchnote, un projet de couverture intelligente pour iPad : « On a pu établir des connexions avec les grands groupes de l'industrie électronique. Pour nous c'était un tremplin, après nous avons été financés par des investisseurs en capital risque  ».

Selon une étude de CB Insight, les sociétés qui ont sollicité des investissements en capital risque après une campagne de financement participatif (40 sociétés dans cette étude) auraient réussi à générer environ 321 millions de dollars au total. Ceci étant dit, ces sociétés avaient particulièrement bien réussi leurs levées de fonds puisqu'elles avaient recueilli plus de 100 000 dollars.

01E0000007594185-photo-le-nombre-de-campagnes-kickstarter-et-indiegogo-ayant-obtenu-plus-de-100-000-dollars.jpg


Le financement participatif offre une réelle campagne de communication. Les plateformes sont des vitrines devant lesquelles les investisseurs privés passent régulièrement : « C'est plus simple de trouver d'autres sources de financement après une campagne réussie », pense Vincent Ricordeau, co-fondateur de la plateforme française KissKissBankBank. Un avis partagé par André Labat, directeur de l'incubateur Paca Est, dont le rôle est de conseiller les jeunes sociétés : « quand on réussit son financement participatif, cela donne de la crédibilité pour solliciter ensuite le soutien d'autres investisseurs ».

C'est une manière de tester le marché, de prouver que son produit attire le public : « C'est une excellente étude de marché et ça évite de payer un cabinet d'étude 30 ou 40 000 euros. On valide un marché et on se crée en plus une base d'utilisateurs », nous explique Richard Ollier, fondateur de la start-up Giroptic qui a financé sa caméra à 360 degrés sur Kickstarter. « Et pour réussir, un projet a besoin de trouver sa communauté », assure de son côté Vincent Ricordeau de KissKissBankBank.

Un marketing adapté



Le financement participatif permet en effet de s'offrir une campagne de communication à moindre frais, mais mener à bien sa levée de fonds est loin d'être chose facile. Cela requiert l'élaboration d'un plan marketing adapté.

En premier lieu, pour que le projet soit accepté par les plateformes de financement participatif, il doit être suffisamment avancé, surtout pour un projet hardware. Ses initiateurs doivent prévoir du contenu pour alimenter la page du site : photos, vidéos, historique de la société et surtout, un système de contreparties bien élaboré. Il faut qu'elles soient réalistes et que la société puisse respecter ses engagements vis-à-vis des donateurs. Dans le cas contraire, ces derniers peuvent demander réparation et la plateforme de financement peut même se retourner contre l'entreprise.

Aussi, il ne faut pas se tromper sur les sommes demandées et atteindre rapidement ses objectifs financiers. Selon Jean-Luc Vallejo d'ISKN, il faut obtenir « 33% de son financement dès la première journée ou dans les 2 ou 3 premiers jours, car cela permet d'être en page d'accueil sur Kickstarter », ce qui offre évidemment une meilleure visibilité.

01E0000007594181-photo-isketchnote-slate-d-iskn.jpg


Comme pour tout projet, il est impératif d'élaborer un bon plan de communication. Dans le cas d'un financement participatif, il faut surtout penser à gérer sa communauté, à répondre aux questions des donateurs, à les impliquer autant que possible dans le projet et à faire vivre sa campagne en publiant régulièrement du contenu sur sa page : « une campagne de financement participatif est un marathon, on doit avoir des choses à raconter pendant 45 jours », affirme Richard Ollier.

Plateforme US ou européenne ?



Dernier critère déterminant, le choix de la plateforme : « chez nous, il y a peu de projets hardware car les sociétés de technologie préfèrent Kickstarter ou Indiegogo afin de s'attaquer au marché américain. », indique Mathieu Maire du Poset, responsable de la communication de la plateforme française Ulule. Cela se justifie lorsque le produit s'adresse à une cible américaine : « faire cela peut s'avérer payant sur une certaine gamme de prix et avec une petite niche de produits », précise Malo Girod de l'Ain, co-fondateur de la start-up Digitalarti.

Toutefois, c'est une stratégie à double tranchant. Cibler le marché américain induit d'avoir une stratégie américaine, un plan média et de se créer une communauté aux Etats-Unis. Par ailleurs, cela peut entraîner des contraintes d'ordre légales. Pour Kickstarter par exemple, il faut créer une société et disposer d'un compte en banque aux Etats-Unis, ainsi qu'employer au moins un Américain. En revanche, la version britannique du site facilitera les démarches pour les Européens.

On ne se lance donc pas dans une campagne de financement participatif à la légère. De même qu'elle se fait vitrine de la réussite d'un projet, elle expose également plus les échecs. Mieux vaut se préparer correctement. Les sociétés que nous avons interrogées ont mis entre 3 et 6 mois pour préparer leur campagne. Dans le cas d'une réussite par contre, le financement participatif peut réellement accélérer le développement d'un produit.



Pour en savoir plus :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Le système permet de faire lien entre différentes affaires criminelles afin d’obtenir une liste de suspects potentiels. Les défenseurs des libertés civiles s’inquiètent d’une utilisation discriminatoire de cet outil.
Abordables, performants, régulièrement mis à jour : les smartphones Xiaomi ont de beaux atouts à faire valoir. Ils ont aussi l’énorme avantage d’être facilement modifiables via le root et des ROM modifiées. Ces dernières manipulations deviennent d’ailleurs d’une simplicité enfantine grâce à l’outil XiaoMiTool v2 récemment lancé sur XDA.
Le chef de produit moniteurs de la marque sud-coréenne, Christophe Partridge, détaille pour Clubic les grandes caractéristiques des trois nouveaux écrans Samsung.
24/03 | Écran PC
La rumeur indiquant que Huawei travaille sur deux nouvelles montres connectées semble se vérifier un peu plus aujourd'hui.
Il a étonné autant qu’effrayé les badauds qui s’y sont confrontés : l’énorme Energizer Power Max P18K Pop se cherche un financement pour exister au-delà de sa preuve de concept.
24/03 | Smartphone
Windows Defender ATP devient Microsoft Defender ATP, et se paie en conséquence une sortie sur macOS pour aider les entreprises à renforcer leur sécurité informatique.
24/03 | Mac OS
Annoncée en janvier dernier, la refonte visuelle de Steam est en bonne voie, comme en témoignent les premiers visuels publiés par Valve à l’occasion de la GDC.
24/03 | Steam
Le fabricant chinois Niu lance en France le U-Pro, son scooter électrique connecté et poids plume taillé pour les citadins.
Le 25 mars prochain, la marque à la pomme dévoilera au monde entier son service de presse intitulé Apple News. Il permettra aux abonnés d'accéder instantanément et en illimité à un large catalogue de magazines et autres journaux des quatre coins du globe. Si l'initiative semble prometteuse, elle fait déjà grincer des dents les patrons de plusieurs grands groupes.
24/03 | Apple
Annoncée par Corsair en janvier à l’occasion du CES 2019 avec deux autres souris, les Harpoon et Ironclaw RGB, la M65 RGB Elite n’est ni plus ni moins qu’une Vengeance M60 revisitée au goût du jour profitant d’un capteur optique de nouvelle génération, d’une petite cure d’amaigrissement ainsi que d’un très léger relooking (mais surtout du RGB).
24/03 | Souris
Le navigateur Chrome va permettre dans les prochaines semaines d’accéder à des documents présents sur son espace de stockage personnel directement depuis le champ de recherche.
24/03 | Google drive
27 entreprises devraient être redevables de la taxe française des géants du numérique chère à Bruno Le Maire.
24/03 | GAFAM
Imaginé par l'autorité sanitaire américaine, le jeu vidéo One Leaves vise à exposer les dangers du tabac aux (jeunes) joueurs, et à les faire arrêter de fumer.
23/03 | Jeux vidéo
Avec bientôt cinq saisons au compteur, la série Peaky Blinders est devenu un véritable phénomène, et c'est donc sans surprise qu'on apprend qu'elle aura droit à son adaptation en jeu vidéo prochainement. S'il va falloir attendre encore un peu avant d'en apprendre plus sur le contenu du titre, nous savons déjà quels studios auront la lourde tâche de porter la licence sur consoles et PC.
La multiplication des plates-formes de téléchargement de jeux sur PC pose un certain nombre de problèmes. Parmi les plus épineux, la nécessité d’installer le lanceur spécifique à chaque plate-forme récolte la majorité des suffrages.
23/03 | Steam
scroll top