Grégoire Lassalle : Allociné n'est pas à vendre, mais le "sera un jour"

01 juin 2018 à 15h36
0
Grégoire Lassalle, PDG d'Allociné, est revenu mercredi sur la rumeur de cession évoquée le matin-même par le Figaro. Selon lui, Allociné n'est aujourd'hui pas à vendre, même s'il parait logique que son actionnaire, Tiger Global, envisage un jour sa sortie.

00C8000002880652-photo-allocin-gr-goire-lassalle-pr-sente-alloclap.jpg
Invité à la matinée de réflexion sur l'avenir des médias en ligne organisée mercredi par le Groupement des éditeurs de services en ligne (Geste), Grégoire Lassalle, PDG d'Allociné, a confirmé la fermeture prochaine de la chaîne de TV éditée par son groupe. Il a revanche fermement démenti la rumeur d'une possible mise en vente d'Allociné par son actionnaire, le fonds américain Tiger Global.

« Aucun processus de vente n'est en cours aujourd'hui », a-t-il assuré, avant d'admettre que l'hypothèse serait sans doute envisagée « un jour ». « Ca n'est pas un scoop de dire qu'un fonds qui a racheté une société peut chercher à la vendre et ne pas la garder cent ans... », a-t-il ajouté, avant de laisser entendre que les rumeurs relayées par le Figaro relevaient sans doute d'une mauvaise interprétation de l'abandon du projet Allociné TV.

« C'était une erreur de ma part », a-t-il reconnu à ce sujet, « je pensais que le break even (seuil de rentabilité, ndlr) se ferait dans les deux ou trois ans ans, mais en fait ce serait plutôt dans les six ou sept ans ».

« Les cimetières sont plein de sociétés qui ont trop attendu, il fallait prendre une décision rapide et sèche », a encore indiqué Grégoire Lassalle, « en revanche, Allociné va très bien ». Le groupe a réaffirmé son intention de se concentrer sur l'international en 2011, avec la volonté de reproduire sur d'autres marchés comme le Brésil, la Russie ou la Chine le succès qu'il connait aujourd'hui en France.

Sur son marché domestique, Allociné révèle travailler sur la production de contenus, pour son propre média comme pour d'autres marques, ainsi que sur la vidéo à la demande, non pas en tant que distributeur, mais en tant que prescripteur, à l'aide notamment d'un moteur de recommandation capable de tirer parti des notes laissées par les internautes.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Pub ciblée : Yahoo! conforme son portail au Do Not Track
Spotify lève la limite de 5 écoutes... sauf en France
Le .radio convoité par l'Union Européenne de Radio-Télévision
MegaUpload : la préservation des fichiers stockés mal engagée
SFR aussi proposera des offres 4G
Rapidshare se pourvoit devant la Cour suprême d’Allemagne
Insolite : imprimez vos tweets sur du papier toilette
Google lance un service d'archivage pour les entreprises
Google Maps 6.5 sur Android se met à l'heure d'Ice Cream Sandwich
ICANN : les bureaux d'enregistrement seront responsables des infractions
Haut de page