Pinterest, pas rentable, lève encore 200 millions de dollars

Thomas Pontiroli
16 mai 2014 à 11h14
0
Pinterest multiplie les levées de fonds alors qu'il n'est toujours pas rentable. Mais la société fondée il y a quatre ans par Ben Silbermann actionne enfin le levier de la publicité avec ses épingles sponsorisées.

0104000007363835-photo-pinterest.jpg
Nouvelle levée de fonds de plus de 200 millions de dollars pour Pinterest, c'est la troisième en un peu plus d'une année. Le tableau de liège numérique confirme le soutien sans faille de ses actionnaires, à svaoir SV Angel, Bessemer Venture Partners, Fidelity Investments, Andreessen Horowitz, FirstMark Capital et Valiant Capital Partners, mais pas le japonais Rakuten cette-fois.

En quatre ans d'existence, Pinterest aura obtenu quelque 750 millions de dollars de financement de la part de ses investisseurs, permettant à l'entreprise d'atteindre le cap des 5 milliards de dollars de valorisation - c'est plus que BlackBerry ! Dans un entretien à ReadWrite, le PDG et fondateur Ben Silbermann a dit vouloir utiliser ces fonds pour, comme souvent, se développer fortement à l'international et sur le mobile.

Après avoir accumulé des millions d'images d'objets pouvant, finalement, être achetés sur des sites e-commerce, Pinterest est en train de créer des ponts entre sa communauté, à 80% féminine selon RJ Metrics, et les marchands. Car il va bien falloir qu'un jour la société gagne de l'argent en monétisant son audience.

Pour quelques marques seulement

Les épingles sponsorisées intégrées au flux, sur le modèle des tweets sponsorisés, testées auprès d'une poignée de marques aux Etats-Unis depuis 2013, ont finalement été matérialisées en début de semaine. Ces épingles publicitaires n'apparaitront que dans les résultats de recherche et dans les catégories. Un peu comme sur Instagram, l'idée est de ne pas intégrer la publicité de façon maladroite ni agressive, alors les choses avancent à tâtons. Seulement quelques marques ont pris part au lancement : Kraft, ABC Family, GAP...

« Si nous voulions monétiser la plateforme simplement il nous suffirait d'afficher de la pub en plein milieu et de ramasser le cash. Mais nous voulons faire les choses plus finement que cela », nous expliquait en décembre Stéphanie Tramicheck, la directrice de Pinterest en France. Une fois les premiers retours enregistrés, Pinterest élargira le spectre dans le courant de l'année. Mais tout le monde ne pourra pas s'offrir ces espaces publicitaires. Le ticket serait compris, selon AdAge, entre 1 et 2 million de dollars.

A lire également :


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Ne l'appelez plus Bing, mais Microsoft Bing (et il semblerait que ce soit un changement majeur)
Intel va se séparer de sa division NAND au profit de SK Hynix pour 9 milliards de dollars
Comparatif antivirus 2020 : quel est le meilleur service du marché ?
Le volant de course Logitech G29 Driving Force de nouveau à prix cassé !
Tesla arrête sa politique de retour sous sept jours avec remboursement aux USA
Comparatif VPN 2020 : quel est le meilleur VPN du marché ?
Des chercheurs californiens utilisent l'impression 3D pour renforcer les bâtiments en béton
Suite Office : 30 ans de bureautique au service de la productivité
Amazon : il n'y a jamais eu autant de faux avis que depuis le début de la pandémie
L'UE va mettre à jour une directive anti-blanchiment visant notamment les cryptomonnaies
scroll top