SoCloz lève 1,5 million d'euros pour son outil de Web-to-store

Par
Le 28 novembre 2013
 0
SoCloz, une plateforme proposant aux enseignes d'afficher leurs produits en ligne pour attirer des clients sur le point de vente, a encore su convaincre les investisseurs qui apportent 1,5 million d'euros.

0104000006872028-photo-socloz-new-logo.jpg
C'est une deuxième levée de fonds pour SoCloz. La start-up française spécialisée dans la génération de trafic sur le point de vente (Web-to-store) boucle un tour de table de 1,5 million d'euros auprès d'Alven Capital et de Fa Dièse, ses actionnaires historiques, et des business angels Michel Datchary, ancien directeur général de PagesJaunes et de Geoffroy Bragadir, fondateur d'Empruntis.

Après avoir obtenu 1 million d'euros de fonds en avril 2012, SoCloz va mettre à profit cet apport de capital pour investir dans sa solution et sa force de vente, nous explique son directeur marketing, Mathieu Richomme. Créée en 2010, la société propose une place de marché pour les magasins qui permet de rechercher des produits dans leur catalogue - 10 000 boutiques et 1,5 million d'articles sont référencés.

Les réservations devraient tripler en 2014

La plus-value de SoCloz est d'afficher en quasi-temps réel la disponibilité en stock, le prix mais aussi les promotions en magasin ainsi que la distance qui sépare le consommateur de la boutique. Ce que promet la jeune entreprise aux commerçants est d'améliorer le taux de transformation de leur site e-commerce tout en lui permettant de recruter de nouveaux clients en dehors de son site Internet, sur le point de vente.

En parallèle de sa place de marché, SoCloz commercialise sa technologie de réservation en ligne en marque blanche. C'est par exemple elle qui se trouve derrière l'outil de Web-to-store de Mappy Shopping. Ce modèle a permis à la start-up de générer près de 1 million d'euros de chiffre d'affaires cette année, et de surfer sur une croissance très forte. SoCloz compte 15 000 réservations en magasin chaque mois et s'attend à tripler ce chiffre dans les prochains mois. L'arrivée de nouvelles enseignes partenaires devrait l'y aider.

La start-up prévoit d'ici le début de l'année prochaine d'accélérer le déploiement de son module de réservation sur le site Internet des enseignes mais également sur sa place de marché physique. Dans ce cadre, la société prévoit la sortie d'une nouvelle version de son site Internet.


À lire également :


Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Financement start-up

scroll top