Once, le site de rencontres sérieuses qui monte

Thomas Pontiroli
20 juin 2016 à 14h14
0
Après la rencontre géolocalisée d'Happn, Once, un autre français, tente de réinterpréter le modèle. Le concept : une rencontre par jour, choisie par un tiers. Les investisseurs adorent.

Once est un nouvel acteur français de la rencontre en ligne - bien qu'installé à Londres. En un an, le service a déjà bientôt attiré 2 millions de personnes, séduites par son modèle atypique du « slow dating ». En effet, Once limite le nombre de rencontres à une par jour, ce qui tranche avec les sélections massives de Tinder. Fort de ce lancement réussi, la start-up lancée par Jean Meyer vient de récolter 5 millions d'euros auprès de Partech.


Ce tour de table, un an après un premier de 3 millions d'euros, confirme le dynamisme de la jeune société, et plus largement, de celui de la rencontre en ligne française. En octobre 2015, c'est une autre pépite du secteur, Happn, qui levait 12,5 millions d'euros - soit 20 millions en deux ans - pour ses rencontres géolocalisées.

Même Cupidon devient freelance...



Pour se démarquer dans ce marché très concurrentiel, Once mise sur une sélection restreinte, et effectuée par ses soins. En réalité, c'est par des indépendants installés dans un « call center de l'amour » à Berlin, comme le rapportent Les Echos. Pour accompagner sa croissance, la société ambitionne de passer de 400 personnes à un millier d'ici douze mois. Une organisation dans laquelle le freelance est donc central, comme Uber ou Deliveroo, et qui ne manquera certainement pas d'ajouter un peu d'huile sur le feu, alors que ces sociétés sont attaquées.


Once veut révéler le coup de foudre en mesurant le rythme cardiaque - Crédit : Once.


L'autre argument de Once est de baser les sélections quotidiennes sur le rythme cardiaque de ses membres, afin de distinguer le « wahou » du « ouais », comme elle l'explique dans une vidéo de présentation. Pour en profiter, les utilisateurs devront être équipés d'un bracelet ou d'une montre connectée. Mais la fonction est une option.

Les options, c'est justement ce sur quoi compte Once pour gagner de l'argent. Sur 1 million d'utilisateurs actifs par mois, 2 % craqueraient pour ces fonctionnalités. La start-up pense atteindre l'équilibre en septembre 2016.


À lire :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Pour ou contre : la Nintendo Switch Lite est-elle (vraiment) une bonne idée ?
scroll top