Applications de rencontre : IBM met en garde contre les risques sur la sécurité

11 février 2015 à 15h38
0
IBM publie une étude dans laquelle il cible le manque de sécurité entourant les applications de rencontre en ligne. 26 des 41 applications de rencontre parmi les plus connues peuvent représenter des risques.

IBM indique avoir étudié la sécurité de 41 applications de rencontres disponibles sur Android. Dans son analyse, le groupe explique avoir identifié plusieurs problèmes. Non seulement des vulnérabilités, moyennes ou élevées, sont présentes au sein même de ces services, mais certaines d'entre elles autorisent l'accès à des fonctionnalités comme l'appareil photo, le GPS ou le microphone.

00C8000007902021-photo-tinder.jpg


Combinées à l'utilisation d'une faille de sécurité, ces autorisations et privilèges que l'utilisateur accorde à l'éditeur d'un service peuvent s'avérer problématiques. IBM précise que ces applications de rencontre « permettent un accès à des fonctionnalités supplémentaires sur les appareils mobiles (tels que l'appareil photo, le microphone, la localisation GPS...) qui, associées aux vulnérabilités, peuvent être exploitées par les pirates ». Au total, 26 des 41 applications de rencontre sous Android parmi les plus utilisées sont concernées par ces manques en matière de sécurité.

Pour minimiser les risques, quelques actions peuvent être réalisées. Il est par exemple recommandé d'appliquer un mot de passe unique pour chaque service, il sera ainsi plus difficile pour un pirate de s'introduire sur d'autres applications en utilisant le compte d'un tiers. Il est conseillé aussi d'appliquer les mises à jour proposées par l'éditeur et de vérifier ce que permet l'application de rencontre.

Pour ce faire, il suffit de se rendre dans les paramètres de son terminal afin de voir quelles sont les autorisations accordées à une application (accès au microphone, à la caméra...).

Les professionnels sont également concernés

L'avertissement vaut pour les entreprises. Certaines de ces applications de rencontre sont installées sur des terminaux fournis par une société, ou sur un smartphone utilisé à des fins professionnelles. Dans ce cadre, IBM recommande aux responsables des politiques de sécurité de contrôler l'installation d'applications sur les terminaux présents sur le réseau interne.

Il est par exemple possible de n'autoriser que le téléchargement d'applications depuis les magasins d'applications certifiés (Google Play, iTunes ou même l'App Store de la société). Le groupe conseille enfin de mieux sensibiliser les collaborateurs aux risques encourus en cas de téléchargement d'applications tierces.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Sans enquête antitrust, Windows Mobile aurait dominé Android... selon Bill Gates
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
La Chine lutte contre l'addiction au jeu en imposant un couvre feu et une limite de temps quotidienne
Pick-up Tesla : cochez la date, le concurrent du Rivian R1S présenté dans deux semaines
Le Samsung Galaxy Fold en rupture de stock en cinq petites minutes en Chine
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Un bouton sur Netflix pour passer les blagues sur Donald Trump pendant un spectacle
Edge basé sur Chromium, aka Chredge, sera bien disponible sur Linux

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top