Deliveroo : la livraison de repas rapporte

Thomas Pontiroli
07 juin 2016 à 12h40
0
La livraison de repas à domicile a le vent en poupe, comme en témoigne la start-up Deliveroo.

Si vous habitez dans une grande ville, et notamment à Paris, vous avez probablement vu se multiplier ces derniers mois des cyclistes pressés, flanqués d'un gros sac cubique sur le dos. La plupart sont des coursiers Deliveroo, du nom de cette start-up britannique spécialisée dans la livraison de repas à domicile. C'est une tendance forte, qui se lit dans le nombre de start-up évoluant sur ce créneau, ainsi que dans sa croissance.

D'après le Telegraph, qui se base sur des documents internes, la société projette un chiffre d'affaires de 130 millions de livres en 2016, soit 166 millions d'euros environ. Créée en 2012, la société a réalisé quatre levées de fonds pour un total de 200 millions de dollars (176 millions d'euros), ce qui lui a permis de se développer très rapidement, et d'atteindre 68 villes. Son modèle : mettre en relation des restaurants connus et des coursiers.


Sa promesse repose sur deux piliers : se faire livrer un repas pour pas cher, car la société ne taxe le client qu'à hauteur de 2,50 euros, et le recevoir rapidement, car elle revendique un temps d'attente moyen de 32 minutes.
Et cela marche, car ce chiffre d'affaires estimé serait dix fois plus important que celui enregistré l'année passée.
Aux yeux des investisseurs, Deliveroo est un « âne », le sobriquet des start-up valorisées 1 milliard de dollars.


08464642-photo-deliveroo.jpg


À lire :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
SFR dévoile sa Box 8, une box barre de son
scroll top