Après Google, le fisc sévit contre Booking.com

02 juin 2016 à 11h24
0
Google, McDonalds et autres Apple ne sont pas les seuls à être dans le viseur des autorités fiscales françaises. Le fisc demande au site Booking.com de régler 356 millions d'euros, ce qui représente la somme qu'aurait dû reverser la société au titre de l'impôt sur les sociétés et la TVA entre 2003 et 2012.

Selon Paris Match, un document émis au gendarme américain de la bourse par Priceline Group, la maison mère de la centrale de réservation hôtelière en ligne, indique que les autorités du territoire demandent bel et bien cette somme. Selon le fisc, la société doit régler ces impôts sur le territoire dans la mesure où elle y réalise une activité propre (établissement stable). De son côté, Booking considère que ces impôts ont déjà été acquittés aux Pays-Bas, Etat dans lequel la société possède son siège européen et où la fiscalité est bien plus généreuse.

La plateforme de réservation hôtelière n'est pas la seule à être dans le viseur des autorités fiscales. Google France a récemment été la cible d'une perquisition dans ses propres locaux. Des fonctionnaires étaient accompagnés de magistrats du parquet national financier. Une plainte avait été déposée par le ministère des Finances concernant une présumée évasion fiscale de la filiale française de Google.

08368402-photo-booking-com-vacances.jpg


De son côté, Booking entend faire valoir ses droits et devrait agir en justice. Outre la France, elle devra également agir en Italie, pays dans lequel les autorités reprochent également à la plateforme ses pratiques d'esquive fiscale.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
L'Agence internationale de l'énergie met en garde contre la popularité des SUV
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top