LDLC rachète son concurrent Materiel.net pour 39,2 millions d’euros

L'acquisition de Materiel.net est à présent finalisée. Son concurrent LDLC accepte d'investir pas moins de 39,2 millions d'euros pour mettre la main sur son rival. Une partie de la somme sera versée en numéraire (22,7 millions d'euros), le reste se présentera sous la forme d'actions.

L'Autorité de la concurrence a d'ores et déjà validé l'opération, laissant le champ libre aux deux acteurs de s'entendre sur les dernières modalités de la transaction. Ce dernier volet constitue donc la finalisation du rachat entre ces deux acteurs majeurs de la vente de matériel informatique.

De son côté, LDLC signe une opération importante de croissance externe. Dans un communiqué, la société précise que le rachat va donner « naissance à un Groupe réalisant près de 500 millions d'euros de chiffre d'affaires. Le Groupe LDLC atteindrait ainsi avec deux ans d'avance l'objectif annoncé initialement à un horizon 2018 ».

0320000007969085-photo-apr-s-une-1-re-exp-rience-en-1999-ldlc-va-tendre-son-r-seau.jpg
LDLC détient 14 boutiques et vise l'ouverture d'une centaine d'ici 2021 sur l'ensemble du territoire.


A lire également :

A voir :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Vite Ma Dose de Vaccin : trouvez votre rendez-vous de vaccination contre la COVID-19
AMD sera au Computex, probablement en compagnie des Radeon mobiles RX 6000M
S.T.A.L.K.E.R. 2 : trois mois d’exclusivité Xbox et un contenu extrêmement riche
Journée mondiale du mot de passe : quel gestionnaire choisir pour vraiment sécuriser vos comptes ?
PS5 : la production d'une nouvelle version pourrait débuter dès 2022
Hello Bank lance Hello Business, son offre dédiée aux professionnels
Tony Hawk's Pro Skater 1+2 : une sortie sur le skatepark de la Nintendo Switch le 25 juin
Vous pouvez chercher des images libres de droit sur Google
Xiaomi pourrait revenir sur le marché des tablettes avec 3 nouveaux modèles
Selon Activision, Call of Duty doit être un modèle pour l’ensemble des franchises de la société
Haut de page