Uber, intermédiaire qui fâche ses conducteurs

Thomas Pontiroli
18 décembre 2015 à 10h32
0
Uber continue de cristalliser la grogne de ses chauffeurs en France, qui dénoncent à la fois la baisse des prix décrétée en octobre, et la commission prélevée, jugée trop conséquente.

Deux mois ont passé depuis la baisse des prix de 20 % des VTC Uber à Paris, et les conducteurs n'ont pas décoléré. Vendredi matin, au moins 500 d'entre eux - selon les organisateurs - étaient mobilisés aux abords des aéroports d'Orly et de Roissy, réclamant un meilleur encadrement de leur métier et des tarifs pratiqués.

Lancé par les associations SETP, CAPA-VTC et Actif-VTC, ce mouvement est le résultat d'une décision de l'américain de début octobre, jugée unilatérale, d'avoir baissé les prix dans la capitale. Son calcul est assez simple : si les prix sont inférieurs, plus de clients viendront et à la fin, les conducteurs gagneront plus. Une équation déjà vérifiée à New York, selon l'entreprise. Mais les conducteurs opposent d'autres arguments.

Un mauvais calcul ?

« Je comprends ce calcul, sauf que je réalise l'essentiel de mon chiffre en soirée, le vendredi et le samedi, et je suis déjà complet, nous explique un chauffeur. Autrement dit, je ne peux pas prendre plus de clients, donc pour un même nombre de clients, je gagne moins. C'est pourquoi je cumule avec une autre société de VTC. » D'autres chauffeurs mécontents dénoncent la commission de 20 % prise par Uber, jugée trop importante.

Afin de tenter de s'émanciper de cet « intermédiaire » qui met en relation clients et chauffeurs, plusieurs acteurs du secteur ont tenté de lancer leur propre application en octobre : VTC Cab. Le défi est de taille.


0320000008127982-photo-uber-banner.jpg


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
Il y a désormais plus de 10 000 distributeurs de Bitcoin dans le monde
scroll top