Montres connectées : Apple est préféré à Rolex (màj)

Par
Le 01 novembre 2015
 0
Dans l'élan général vers les montres connectées, même si les usages n'ont pas encore été bien cernés, les horlogers historiques sont moins plébiscités que les Apple, Google et Samsung.


L'actu la plus commentée de la semaine !

Cette actualité est celle qui fut le plus commentée cette semaine, avec un total de 72 réactions comptabilisées ce dimanche. De façon assez traditionnelle, c'est une actualité concernant Apple qui déclenche le plus de débats, ce qui n'est pas nouveau : la firme à la pomme a de nombreux partisans, tout autant que de détracteurs. Alors quand il s'agit du prix de ses montres, forcément...


Les fabricants classiques de montres, fussent-ils très réputés, parviendront-ils un jour à s'imposer dans le marché de la montre connectée ? Pour l'instant, ce n'est pas le cas, affirme une étude de Juniper Research menée auprès d'un panel de 2 000 consommateurs britanniques et américains. Malgré l'arrivée de Swatch ou d'autres horlogers comme Tag Heuer, rien n'y fait : les marques high-tech restent les plus attrayantes.

Dans le classement des marques de montres connectées préférées de ce panel... c'est Apple qui arrive en pôle position, suivi par Samsung, Google et LG. En 7e position, Rolex est la première des marques de luxe non technologiques dans le classement, suivie par Tag Heuer (9e), Chanel (12e), Omega (16e) et Breitling (17e).

Moins de 160 € sinon rien


Il ressort des résultats de l'enquête que, au-delà du suivi santé et de la capture de mouvement, les clients restent sceptiques à propos de la nécessité réelle de posséder un tel objet. Seule une personne interrogée sur cinq est ainsi prête à dépenser plus de 160 euros dans un tel appareil - loin des prix le plus souvent affichés.

Pour cette gamme de montres, « la plage d'utilisation est mieux définie, et les outils connectés dédiés au fitness offrent également un meilleur rapport prix/prestations », analyse James Moar, de Juniper Research.

Le fitness, un pari qu'a également fait Microsoft avec la présentation, le 6 octobre, de la Band 2, « le tracker d'activité physique le plus complet du marché ». Il est capable de mesurer de très nombreuses données, de l'altitude à la consommation calorique, et il peut aussi envoyer des notifications et répondre à la voix. Mais à un prix attendu à 250 euros, il dépasse le budget maximal de la plupart des consommateurs potentiels.


03e8000008221896-photo-apple-watch-hermes.jpg
Apple s'est associé à Hermès pour étendre la portée de la Watch au-delà de la sphère geek - mais fortunée. Son prix démarre à 1 300 euros - Crédit : Apple.

L'Apple Watch plébiscitée


Cependant, une enquête Harris Poll menée sur 22 400 adultes américains, publiée le 30 septembre, montre que Microsoft pourrait bien être sur la bonne voie : les avantages les plus importants à l'utilisation de ces outils, selon les consommateurs, sont ceux qui sont liés à la santé et à la productivité. Ceci explique peut-être pourquoi HTC a repoussé à 2016 le lancement de son propre tracker d'activité, le Grip (attendu à 200 euros). Celui-ci pourra être accompagné de tout un univers d'outils et de services dédiés à la santé et à la forme.

La même enquête Harris Poll montre que 51 % des Américains ne comprennent pas le besoin d'utiliser ces dispositifs portables connectés, mais qu'un nombre croissant de consommateurs (27 %) réfléchira à en acquérir un quand les prix auront baissé jusqu'à un niveau raisonnable. Mais si la marque est « branchée », le prix est moins un problème : lorsqu'on demande aux consommateurs de restreindre leur choix aux marques proposant des montres connectées, 75 % choisissent l'Apple Watch, pourtant vendue 400 euros.


03e8000008221898-photo-tag-heuer-carrera.jpg
Avec sa Carrera Wearable 01, Tag Heuer met un pied dans les montres de luxe connectées - Crédit : Tag Heuer.

Tag Heuer tente sa chance


Les horlogers historiques ne désespèrent pas. Tag Heur est sur le point de lancer sa première montre connectée (le 6 novembre), qui promet de combiner toutes les meilleures caractéristiques d'une montre suisse traditionnelle et les possibilités de connectivité et de tracking offertes par le système Android Wear.

Son prix devrait être compris entre 1 400 et 1 800 euros ce qui en fera, de très loin, l'appareil sous Android Wear le plus onéreux du marché. Comparé à l'Apple Watch Edition, cela restera pourtant 10 fois inférieur. Si les fabricants traditionnels ne parviennent pas à prendre le pouvoir sur ce marché, et qu'il se généralise, les géants de la tech auront à nouveau prouvé qu'ils savent chambouler un secteur qui leur était étranger.


L'avis des lecteurs de Clubic


En mars 2015, nous vous demandions votre avis sur les montres connectées : attentes, modèles, usages... Vous aviez été près de 5 200 à vous exprimer. Voici la synthèse de vos réponses sous forme d'infographie :





À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top