Les forfaits "low cost" du grand public attirent les pros

01 juin 2018 à 15h36
0
Destinées à l'origine aux abonnés grand public, les offres mobiles low cost ont séduit une nouvelle cible : les professionnels. De nombreuses entreprises estiment n'avoir pas besoin des abonnements classiques commercialisés par les grands opérateurs.

Prêt de mobile en cas de casse, livraison rapide d'une carte SIM ou service client dédié n'exercent aucune attraction sur eux. Les opérateurs ont cependant su s'adapter. Leurs catalogues comprennent désormais des offres sans engagement réservées aux professionnels. Orange, l'opérateur historique, a par exemple créé la gamme « smart pro 24/7 », composée de forfaits sans engagement à des tarifs abordables.

Une option d'assistance téléphonique, facturée 5 euros par mois, permet à l'utilisateur d'être mis en relation avec un support technique dédié. SFR développe aussi des forfaits sans engagement pour les professionnels. La marque au carré rouge propose le prêt de mobile en cas de pépin avec son smartphone.

0190000006106900-photo-fai-et-operateurs.jpg

Ces services ne parviennent toutefois pas à séduire une clientèle professionnelle plutôt attirée par l'offre sans engagement grand public (Free, Sosh, Red, B&You). « D'abord, c'est une question de coût », explique Hamid Kaoudji, administrateur système et réseau indépendant. « J'ai souscrit à une offre à 20 euros qui correspond à tout ce dont j'ai besoin pour lancer mon activité. Les forfaits professionnels traditionnels ne sont pas adaptés à mes besoins. J'utilise de la voix en illimité et de la data. Je n'ai pas besoin de plus. Les forfaits mobiles professionnels traditionnels coûtent trois ou quatre fois plus cher que ce que je paie actuellement ».

Cet administrateur a observé plusieurs critères pour sélectionner son abonnement. « J'ai fait attention au débit en data et à l'illimité pour les communications voix. Dans ces offres, les forfaits data sont suffisants pour consulter, rédiger des e-mails et y répondre ».

Laurent Cetinsoy, développeur indépendant, s'apprête quant à lui à troquer son forfait de 2h de communications pour un forfait sans abonnement "low cost". « J'ai besoin de parler autant de temps que nécessaire. Pour cela, je n'ai pas besoin de payer très cher, estime le développeur. D'ailleurs, j'ignore ce que m'apporteraient des forfaits plus onéreux... »

Pas besoin de payer cher pour avoir de l'illimité

Ni l'un ni l'autre ne sont intéressés par les services supplémentaires proposés par les opérateurs comme le remplacement de mobiles en cas de casse par exemple. L'un comme l'autre disposent de recours pour remplacer leur téléphone et rester joignable. « Je possède un autre téléphone, du coup, je peux limiter l'impact d'un tel événement sur ma clientèle. De plus, même si je perds mon téléphone, je peux m'appuyer sur l'OS pour sauvegarder mes contacts. Ce n'est pas de la physique quantique. Pour être toujours joignable, il suffit d'avoir une deuxième ligne. »

Laurent Cetinsoy estime que la perte de son téléphone n'aura que peu d'impact sur la conduite de ses activités au quotidien. « Le PC est mon outil de travail principal. Si je perds mon téléphone, ce n'est pas la fin du monde ».

Aucun de ces deux professionnels n'a prévu de basculer sur une offre mobile à destination des entreprises. « Etre joignable reste le critère principal », conclut Hamid Kaoudji.

A lire également
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Microsoft aurait finalisé le rachat de Wunderlist à plus de 100 millions de dollars
AMD offre DiRT Rally avec les Radeon R9
BlackBerry et Typo Products trouvent un terrain d'entente
AirDog : le drone pliable qui vous suit partout en vente en août
Les ventes de serveurs atteignent un niveau historique
Facebook vers des communications chiffrées via OpenPGP
Infos US de la nuit : Netflix teste des pubs pour ses abonnés
Microsoft annonce les tarifs de Windows 10
Computex : Strafe et Lapdog, clavier et support canapé chez Corsair
Pilotes NVIDIA GeForce 353.06 pour Heroes of the Storm
Haut de page