Xiaomi devient le 3e constructeur de smartphones grâce aux pays émergents

Karyl AIT KACI ALI
30 octobre 2014 à 15h12
0
Avec une croissance de 211,3% de ses livraisons au 3e trimestre, Xiaomi a conquis la 3e place du top 5 des fabricants de smartphones publié par IDC et Strategy Analytics. La marque chinoise a vu sa part de marché et ses livraisons décoller dans les pays émergents, tirant ainsi ses résultats vers le haut.

Xiaomi n'était même pas au top 5 un trimestre plus tôt. Pourtant, au dernier classement de l'institut IDC, le fabricant dépasse Lenovo et se hisse au 3e rang des plus importants constructeurs de smartphones du monde en termes de volumes de livraisons et de parts de marché. Une information confirmée par le bureau Strategy Analytics, qui parvient à la même conclusion.

Selon les chiffres d'IDC, Samsung reste en tête du classement malgré un déclin de 8,2% de ses livraisons de smartphones. Le Coréen est toujours suivi par Apple, qui réalise son plus important volume de livraisons pour un troisième trimestre (39,3 millions de terminaux), grâce aux ventes de la nouvelle génération d'iPhone et du maintien de la génération précédente. Vient ensuite Xiaomi, puis Lenovo et LG dont les résultats s'améliorent également. En revanche, Strategy Analytics place plutôt LG en 4e position et Huawei en 5e.

0208000007719445-photo-top-5-des-constructeurs-de-smartphones-idc.jpg


La plus large progression vient tout de même de Xiaomi, qui a livré 17,3 millions d'appareils durant le 3e trimestre de l'année, ce qui porte sa part de marché à 5,3%. Un bond vertigineux par rapport aux résultats de l'entreprise un an plus tôt. Au 3e trimestre 2013, le fabricant chinois n'avait livré que 5,6 millions de terminaux. Cela représente donc une croissance de 211,3%.

Une forte progression dans les marchés émergents

Xiaomi a su s'imposer dans les marchés émergents, qui portent les livraisons mondiales de smartphones au-dessus des 300 millions d'unités (+25,2% par rapport à 2013) pour le second trimestre consécutif. En septembre, IDC avait d'ailleurs publié une étude montrant que la croissance du secteur était tirée par les marchés émergents, tandis que les marchés matures, de plus en plus saturés, ont tendance à ralentir.

Dans ces pays, les principaux leviers de croissance se situent sur les segments de l'entrée et du milieu de gamme. Précisément là où Xiaomi est le plus présent. Même si IDC note que le Mi4 n'est pas étranger au succès de la marque. Lancé au mois d'août, l'appareil est parvenu à se positionner comme une alternative aux terminaux haut de gamme de la concurrence, explique le cabinet.

Pour Strategy Analytics, la progression de Xiaomi tient surtout à ses résultats en Chine, où la marque est très populaire. Au mois d'août, le fabricant a détrôné Samsung dans le pays, dont la part de marché atteint désormais 12%. Les smartphones commercialisés par Xiaomi, jusqu'à 5 fois moins chers que ceux de son homologue coréen, ont permis à la société d'atteindre 14% de part de marché au 3e trimestre, avec une croissance de 240%.



Contenu relatif :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
scroll top