Le tourisme et les transports testent les montres connectées

21 octobre 2014 à 18h17
0
Le secteur est encore balbutiant mais les géants de l'électronique que sont Apple, Samsung ou encore Sony ont déjà dévoilé leurs modèles. Du côté des professionnels, des tests sont en cours afin de juger de l'intérêt des montres connectées.

00FA000007523745-photo-jal-smartwatch.jpg
Chaque constructeur y va désormais de son modèle. Outre les Apple Watch ou Samsung Gear 2, d'autres géants, comme Microsoft se rapprochent de l'idée de proposer une montre connectée. Cette extension du smartphone est censée permettre à l'utilisateur d'avoir un accès à ses applications, tout en conservant les mains libres et sans avoir à sortir de sa poche son précieux terminal.

Si l'intérêt du grand public envers ce type de dispositif reste encore à démontrer, les professionnels réfléchissent à l'usage qui peut être fait de ces montres, en particulier dans les domaines du paiement, de l'hôtellerie ou encore dans les transports. Selon le cabinet GfK, certains scénarios comme celui de l'intégration des titres de transport en commun ont une chance de percer.

Les transports testent

L'idée peut paraître intéressante, l'apport du NFC pourrait servir à dématérialiser des titres de transports ou des cartes de fidélité. Si les constructeurs japonais ont choisi depuis longtemps cette voie, l'introduction de manière plus générale de ces services dans les montres connectées est un virage qui pourrait être pris dans les prochaines années.

C'est pourquoi certaines expérimentations sont actuellement en cours. La compagnie aérienne Japan Airlines teste ainsi les montres développées par Samsung et LG pour son personnel au sol. L'idée est ici de connecter les appareils aux puces iBeacon développées par Apple afin de le diriger vers les zones dans lesquelles les voyageurs affluent. Pour les clients, les montres peuvent afficher des informations relatives aux vols, comme les heures d'embarquement ou les éventuelles modifications de portes d'accès.

0190000007699813-photo-apple-watch.jpg


Le tourisme notifie

Dans la veine de l'utilisation de bracelets connectés dans certains parcs d'attraction, le secteur du tourisme et de l'hôtellerie conduisent également des tests avec les montres connectées. Lors de sa conférence de présentation de l'Apple Watch, la firme américaine a par exemple livré quelques détails au sujet de son partenariat avec le groupe hôtelier Starwood.

A terme, certains hôtels Sheraton ou Le Méridien équiperont leurs clients de montres Apple. Le dispositif servira alors de clé dématérialisée pour entrer dans une chambre. Au-delà de cet usage, d'autres professionnels pensent à des utilisations plus simples des montres.

« Les montres connectées doivent pouvoir servir à localiser les hôtels les plus proches mais aussi permettre au client d'obtenir des réductions comme une nuit gratuite, ou des cadeaux. En ce sens, l'envoi de notifications est pertinent », explique Hiridjee Shahil, responsable de la mobilité chez Hotels.com.

Pour le moment, l'application développée par la société propose simplement d'envoyer une notification à un utilisateur. Sont alors affichées l'adresse de l'hôtel ou la présence éventuelle d'un parking à proximité. L'outil n'est pour le moment disponible que sur l'Apple Watch mais le groupe entend également viser les montres sous Android, si l'expérience s'avère concluante.

Malgré ces expérimentations, le sujet n'est toutefois pas encore mûr, les professionnels préférant considérer ces montres ou bracelets comme des compléments aux services déjà proposés. Une niche dont l'ouverture dépendra logiquement des ventes de cet équipement.

Pour en savoir plus
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top