Olympus de nouveau poursuivi pour fraude, au Royaume-uni

01 juin 2018 à 15h36
0
Le japonais Olympus n'en a pas fini avec les retombées judiciaires d'un scandale financier qui le poursuit depuis plus de vingt ans. Le bureau britannique des fraudes graves a annoncé de nouvelles poursuites dans le pays, toujours dans le cadre de dissimulations de pertes comptables.

0104000005335658-photo-olympus-logo.jpg
Le scandale financier de la firme nippone Olympus n'en finit pas. Désormais, c'est au Royaume-Uni que ses retombées judiciaires mènent le fabricant japonais d'appareils photo.

Après avoir annoncé la fin de son enquête, le Bureau britannique des fraudes graves a en effet décidé de poursuivre en justice Olympus, ainsi que sa filiale britannique Gyrus. Plus de vingt ans après les révélations de l'affaire, Olympus paie toujours les pots cassés.

Rappelons que la firme avait dissimulé au moyen d'artifices comptables des pertes liées à des placements financiers plus qu'hasardeux, notamment du fait de l'éclatement de la bulle financière japonaise à la fin des années 80. Gyrus, racheté en 2008 par le fabricant nippon, serait concerné par ces pratiques.

En juillet dernier, trois anciens dirigeants ont été condamnés à des peines de prison. Tsuyoshi Kikukawa, l'ancien PDG du groupe, écope de trois ans de prison pour avoir masqué plus d'un milliard d'euros de pertes. Son ex-bras droit, Hisashi Mori et son contrôleur de gestion de l'époque Hideo Yamada, se retrouvent également derrière les barreaux. D'autres condamnations pourraient être actées à l'avenir, puisque les interpellations se poursuivent.

Si Olympus pâtit encore de ce sombre passé, la firme n'a aujourd'hui plus rien à voir avec ce qu'elle a pu être. L'ensemble de la direction a été changé, et des plaintes contre 19 anciens dirigeants déposées. Mais encore, Sony a annoncé une entrée dans le capital à hauteur de 500 millions de dollars, devenant ainsi son premier actionnaire. Le groupe demeure toutefois en restructuration, depuis l'annonce en juin 2012 de la suppression de 2 700 postes au total.

Pour aller plus loin, notre Live Japon:

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La taxe sur les appareils connectés serait critiquée à l'Assemblée
Marketing mobile : Unitag obtient 230 000 euros de fonds
Spotify Connect : des enceintes autonomes accédant à Spotify (màj : vidéo)
Kim Dotcom confirme qu'il quitte la direction de Mega
Impôts : par mesure de sécurité, certains ne recevront pas leur avis par Internet (màj)
 La Poste Mobile propose un forfait avec appels illimités à 19,90 euros
Après Nokia, Microsoft garderait un oeil sur BlackBerry
LinkedIn va lever un milliard de dollars en nouvelles actions
Edito : la montre connectée... pour déconnecter ?
Melty et Wat.tv s'allient sur la technologie et l'éditorial
Haut de page