Vidéos payantes : une niche pleine d’avenir pour certains types de contenus ?

10 avril 2013 à 11h24
0
Les services proposant aux internautes d'accéder à des contenus vidéos moyennant un abonnement (ou même l'achat à l'acte) se développent. S'il y a peu de chance que ce modèle supplante totalement le modèle de la gratuité adossée à de la publicité, certaines plateformes comme Dailymotion indiquent qu'elles maintiendront leur stratégie hybride.

Une étude publiée par l'Observatoire européen de l'audiovisuel à l'occasion du MIPTV 2013 précise que les éditeurs de services payants proposant des programmes télévisés ont vu leurs revenus progresser l'an dernier. Leurs recettes ont ainsi progressé de 3,7% par rapport à 2011 atteignant au global 35,1 millions d'euros.

0190000005898550-photo-sans-titre-1.jpg

Par contre, le même document indique que les groupes dont les revenus sont uniquement basés sur la publicité ont diminué de 1% sur une période identique. Parmi les sociétés spécialisées dans le payant, on retrouve alors BSkyB ou encore Sky Deutschland. La première société française s'avère être Vivendi, maison-mère de Canal+, avec une progression de 3,2%.

D'autres groupes ont mené des stratégies de diversification de leurs offres. RTL Group ou bien encore l'allemand Prosienbensat ont ainsi connu une croissance respective de 4 et 7,7%. Ces derniers mènent désormais de front des services gratuits mais également des chaînes thématiques, de la vidéo à la demande ou encore de la production de contenus.

00C8000005898552-photo-antoine-nazaret-dailymotion.jpg
Pour sa part, Dailymotion mène une stratégie hybride. Le site propose en grande majorité des vidéos librement consultables mais a également déployé des chaînes thématiques payantes (Kids+ notamment). Le site, actuellement propriété d'Orange, multiplie donc les sources de revenus.

Antoine Nazaret, responsable des contenus de la plateforme précise : « Pour l'instant, le payant représente une part très faible mais nous aurons prochainement de nouveaux partenaires. Nous allons de plus en plus nous diriger dans cette voie car de nombreux thèmes peuvent être traités sous ce modèle. A ce titre, les sujets de niche sont très intéressants à utiliser via cet outil ».

Selon le responsable, le choix de rendre un contenu gratuit (mais soumis à la publicité) ou payant (à l'acte ou par abonnement) dépend donc de l'audience que peut générer ladite vidéo. « Le marché de la publicité est en cours de maturation en France où le CPM (coût pour mille pages vues) se situe aux alentours de 12 euros contre 15 à 18 euros pour les Etats-Unis. L'opération peut donc apparaître intéressante pour une plateforme mais le facteur de déclenchement reste l'audience ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top