Concurrence : ZTE et Huawei pourraient être dans le collimateur de l’Europe

Par
Le 10 décembre 2012
 0
Les autorités communautaires mèneraient actuellement une enquête interne portant sur les activités des équipementiers chinois ZTE et Huawei. L'Europe chercherait ainsi à déterminer si ces deux firmes ont des pratiques commerciales et bénéficient d'aides financières contraires aux règles de la concurrence.

00fa000005406467-photo-zte-logo.jpg
La Commission européenne conduirait actuellement en enquête portant sur les pratiques et les financements de Huawei et ZTE. L'autorité estimerait, selon le Wall Street Journal, que ces deux équipementiers ont reçu des subsides conséquentes de la part du gouvernement chinois, ce qui leur octroierait un avantage déloyal par rapport au reste de la concurrence.

Le quotidien précise que des copies de cette enquête circulent actuellement dans les gouvernements nationaux. Quant à la Commission européenne, elle serait actuellement en discussion afin de décider de l'opportunité de diligenter une véritable enquête complète sur le sujet.

Cette investigation sonnerait comme un écho à la publication par ZTE d'une note dans laquelle l'équipementier chinois annonce avoir signé un nouveau partenariat stratégique avec la banque d'investissement chinoise CDB (China Development Bank). Cette dernière, dont le gouverneur est un ministre du gouvernement chinois, a en effet décidé d'octroyer 20 milliards de dollars à l'équipementier pour qu'il puisse conquérir de nouvelles parts de marché hors du territoire national.

Toujours est-il que ce n'est pas la première fois que des informations portant sur une enquête de la part des autorités communautaires ressortent. En mai dernier, le Financial Times expliquait déjà que Bruxelles avait mené plusieurs réunions pour évaluer l'ampleur des financements du pouvoir chinois auprès de ses champions nationaux.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top