En difficulté, Zynga s'apprête à supprimer 5% de ses effectifs

Olivier Robillart
Publié le 24 octobre 2012 à 09h19
L'éditeur de jeux à destination des plateformes sociales Zynga va se séparer de 5 % de sa force de travail. Une note de son p-dg ne laisse aucun doute sur le fait que des mesures de réduction des coûts ont été prises. De même, 13 jeux devraient être arrêtés.

00FA000003775196-photo-zynga-logo.jpg
« Nous avons initié un certain nombre de changements visant à rationaliser nos opérations, concentrer nos ressources sur nos segments les plus stratégiques et ainsi investir dans notre avenir ». La note envoyée par Mark Pincus, le p-dg de Zynga, à ses salariés ne laisse pas de place au doute. Des mesures de réduction budgétaires sont à l'œuvre chez le californien.

La direction ajoute que « 13 anciens jeux » seront mis en jachère, quant au studio de Boston, du Royaume-Uni et de la Japan Zynga, toutes ces divisions seront fermées dans les prochaines semaines. « En outre, nous réduisons les niveaux de dotation dans notre studio d'Austin. Tous ces éléments représentent formidables équipes entrepreneuriales, ce qui rend cette décision si difficile », ajoute Pincus.

Ces mesures s'accompagnent de suppressions d'effectifs. Environ 5 % des collaborateurs à temps plein devront quitter l'éditeur. Des mesures prévisibles puisque Zynga traverse une période difficile. Au début du mois, l'éditeur a publié des indicateurs montrant qu'il anticipait une baisse de son chiffre d'affaires de l'ordre de 10 % par rapport au trimestre précédent.

La direction s'attendait donc à ce que cette tendance se confirme et laissait même entendre que des « réductions de coûts ciblées » seraient opérées. Dans les prochaines heures, ce sont donc environ 150 employés sur les 2 900 que compte Zynga qui devraient s'apprêter à quitter la société.
Olivier Robillart
Par Olivier Robillart

Mêler informatique, politique et journalisme tu essaieras ! Voilà ce que m'a demandé un jour un monsieur ridé tout vert qui traînait dans un square en bas de mon immeuble. J'essaie désormais de remplir cette mission en tant que rédacteur pour Clubic. Je traite principalement de politique numérique tout comme de sécurité informatique et d’e-Business. Passionné de Star Wars, de Monster Hunter, d’Heroic Fantasy et de loisirs numériques, je collabore régulièrement à de multiples projets vidéo de la rédaction. J’ai également pris la fâcheuse habitude de distribuer aux lecteurs leur dose hebdomadaire de troll via la Clubic Week.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.