Qualcomm possède la moitié du marché des puces mobiles

Par
Le 05 octobre 2012
 0
Le fabricant du Snapdragon domine le marché des system-on-chip (SoC) mobiles, s'accaparant 48% du secteur, devant Samsung, Texas Instruments, MediaTek et Broadcom. Intel ferme la marche.

00c8000005234266-photo-logo-qualcomm-snapdragon-s4.jpg
Dans un marché en hausse de quelque 69% entre le deuxième trimestre 2011 et le deuxième trimestre 2012, et pesant 3,1 milliards de dollars ces trois derniers mois, Qualcomm a tiré son épingle du jeu, révèle une étude de Stragey Analytics, consultée par TechCrunch. Le fabricant du SoC Snapdragon S4 (MSM8960), réputé pour ses performances, s'arroge 48% du secteur. Il devance Samsung, Texas Instruments, MediaTek et Broadcom. Au bas du tableau, Intel et ses Atom Medfield x86, grignotte 0,2% du gâteau.

« Grâce au support du LTE, la puce MSM8960 est devenue très attractive et est choisie par les fabricants de smartphones pour équiper leurs terminaux haut de gamme », a commenté l'analyste en chef, Sravan Kundojjala. Un positionnement qui profite à des terminaux tels que le Motorola Razr M, le Razr HD, le Samsung Galaxy S III ou encore le HTC One XL. Rappelons que le Nvidia Tegra 3, qui équipe le HTC One X, n'est pas compatible LTE.

Sur l'ensemble de l'année, le marché devrait croître de 61%, ajoute l'étude, pour atteindre les 5,5 milliards de dollars. Une vigueur dont tous les acteurs n'ont pas su se saisir : Texas Instruments annonçait fin septembre qu'il abandonnait la production de ses SoC OMAP pour smartphones. Alors même que sa prochaine puce, l'OMAP 5, promettait de fournir de hautes performances.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top