Renesas taille dans ses effectifs et supprime 5 000 emplois

01 juin 2018 à 15h36
0
Le spécialiste japonais des semi-conducteurs a dévoilé sa feuille de route afin de modifier sa structure de fonctionnement. Outre la vente de plusieurs usines de production, Renesas s'apprête à supprimer pas moins de 12 % de ses effectifs dans le monde.

00FA000002647568-photo-renesas.jpg
Dans une présentation destinée aux marchés ainsi qu'aux investisseurs, Renesas a dévoilé sa stratégie de redressement (.pdf). L'objectif affiché par la firme japonaise est d'économiser pas moins de 43 milliards de Yens par an, soit environ 428 millions d'euros. Pour ce faire, le groupe taillera dans ses effectifs puisque 5 000 emplois sont sur la sellette, ce qui représente 12 % de ses effectifs.

Second point important de ce plan, Renesas annonce la fermeture de deux usines (Kofu et Takasaki) et prévoit également de diminuer la production de Wafers de 150 mm dans 3 usines de l'archipel. Deux autres sites pourraient enfin être fermés en fonction des prochaines directions qu'adoptera le groupe. Renesas cherche ainsi à attirer de nouveaux investisseurs et à combler ses pertes dues aux perturbations dans la chaîne logistique consécutives au tsunami de 2011ainsi qu'aux inondations en Thaïlande.

Côté concurrence, Elpida Memory vient d'être officiellement rachetée par Micron Technology qui devra débourser la somme de 2,5 milliards de dollars (dont 750 millions en cash). Micron sera également tenu de prendre en charge certaines créances d'Elpida.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HP Pavilion m6 : un PC portable multimédia en aluminium brossé
Thunderbolt sur l'Acer S5 : mise à jour
Bouygues Télécom annonce 556 départs volontaires (MàJ)
Pour la CJUE, un éditeur ne peut s'opposer à la revente de logiciels d'occasion
Free Mobile : option international pour le forfait à 2 euros et suivi conso par SMS
Insolite : un réseau WiFi non sécurisé débouche sur un raid du SWAT
Francetv Salto et pluzz : reprendre un programme du début et refonte de la catch-up
Twitter doit livrer les messages d'un membre de
Windows 8 : la mise à jour coûtera 29,99 euros (màj)
Facebook : les emails @facebook.com provoquent un bug sur certains mobiles
Haut de page