Accusée d'avoir induit en erreur ses investisseurs, NVIDIA remporte son procès à 1 milliard de dollars

09 mars 2021 à 10h30
8
© NVIDIA

Accusée en 2017 d'avoir gonflé ses revenus gaming avec les revenus tirés de la crypto-monnaie, NVIDIA a remporté son procès à un milliard de dollars.

Le procès à l'encontre de la marque au caméléon avait été intenté à l'époque par de nombreux investisseurs à la suite d'une vague d'achats de cartes graphiques en masse par des crypto-mineurs. Une affaire qui rappelle à s'y méprendre la situation actuelle, dont la sentence arrive à un moment particulièrement brûlant.

La ruée vers les cartes graphiques pour le crypto-minage ne date pas d'hier

Un petit rappel des faits et du contexte est de mise. En 2013-2014, les cartes graphiques AMD avaient été la cible des crypto-mineurs à une période où la crypto-monnaie connaissait une forte hausse. Les gamers fans d'AMD peinaient alors beaucoup à trouver de quoi mettre à jour leur PC.

Sur la période 2017-2018, le même phénomène est survenu, cette fois pour les cartes graphiques NVIDIA fondées sur l'architecture Pascal. Sauf que, selon ses investisseurs, le constructeur n'aurait pas fait une corrélation suffisante entre cette forte hausse de la valeur de la crypto-monnaie et la hausse de ses revenus sur la vente de GPUs.

Selon ces investisseurs, NVIDIA aurait masqué plus d'un milliard de dollars de revenus grâce aux crypto-mineurs en les associant au revenu provenant du gaming. Cependant, durant cette période, les gamers avaient, semble-t-il, bien du mal à se fournir en cartes graphiques pour améliorer leurs machines. Face à la dénégation de la marque et à une pratique selon eux trompeuse, les investisseurs ont donc pris sur eux de porter l'affaire devant la justice.

Une affaire faisant écho à l'actualité

Dans la journée d'hier, ce procès à un milliard de dollars vieux de quatre ans s'est conclu en la faveur de NVIDIA. Le juge en charge de l'affaire, Haywood Gilliam, a statué qu'aucune preuve avancée par les plaignants n'était suffisamment détaillée pour supporter le poids des accusations portées à l'encontre du constructeur. Les plaignants n'ont pas reçu l'opportunité de reconduire le procès, cette sentence sonnant un glas final à l'affaire.

Ce procès fait quelque part écho à ce qui se passe aujourd'hui avec les RTX Séries 30, fondées sur l'architecture Ampere. Les premières-nées ont en effet été prises d'assaut par les crypto-mineurs, laissant de nombreux gamers sur la touche. Ce phénomène et la pénurie de composants informatiques provoquée entre autres par la pandémie de coronavirus n'ont clairement pas aidé à améliorer la situation.

Cette pénurie risque fort de durer, selon les analyses les plus optimistes, jusqu'à l'été 2021, voire sur toute l'année pour les plus pessimistes. Entre-temps, il semblerait que NVIDIA, tout comme AMD, s'attellent à proposer du matériel spécifiquement dédié aux besoins toujours plus conséquents des crypto-mineurs.

Source : Tech Powerup

Modifié le 09/03/2021 à 11h00
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
8
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Les dérives de la diversification : au Royaume-Uni, Amazon lance... un salon de coiffure
Les meilleures applications de sport pour garder la forme en toutes circonstances
Le Google Pixel 5 tombe à moins de 600€ avec un code promo seulement aujourd'hui
Le Xbox Live Gold n'est plus obligatoire pour jouer en ligne aux free-to-play
Test du casque gaming EPOS H3 : un micro qui fait toute la différence
Excellent prix pour ce SSD interne Crucial 1 To 3NVMe
AirPods et AirPods Pro : les écouteurs sans fil Apple sont moins chers sur Amazon 🔥
PlayStation Plus : des films devraient bientôt être proposés aux abonnés
Belle promotion sur cet écran PC gamer incurvé ViewSonic de 32 pouces
Quel est le meilleur hébergement Minecraft ?
Haut de page