Le Royaume-Uni repousse encore le blocage du porno aux mineurs (qui prévoient déjà un VPN)

Mathieu Grumiaux Contributeur
04 avril 2019 à 08h00
0
Pornographie

Le gouvernement britannique souhaite instaurer une vérification de l'âge des visiteurs des sites pornographiques. Ces derniers ont déjà trouvé comment contourner le problème en utilisant un VPN lors de leurs connexions.

Le grand plan du gouvernement britannique destiné à protéger les mineurs de la pornographie sur Internet va être retardé. Une loi, votée en 2017, requiert la mise en place sur les sites pour adultes d'un système de vérification de l'âge des utilisateurs avant d'accéder au contenu proposé, à l'aide d'une pièce d'identité.

Une loi critiquée par les défenseurs des libertés individuelles

Près de deux ans ont passé et la mesure n'a toujours pas été suivie des faits. Après de nombreux retards, la députée Margot James avait pourtant annoncé que le dispositif serait opérationnel pour Pâques. On ne connait pas encore la nouvelle date pour l'application de cette loi sur le sol britannique.

Les raisons pour expliquer un tel retard à l'allumage sont les craintes concernant la protection de la vie privée des citoyens du Royaume-Uni. Les associations de défense des libertés redoutent que cette mesure ne permette au gouvernement de constituer une base de données complète des internautes amateurs de pornographie en ligne.

Cette mesure semble également imparfaite, car elle ne cible que les plateformes de vidéos (gratuites ou payantes), mais on ne sait pas si les réseaux sociaux sont également ciblés. Pourtant, ces sites abritent également un nombre considérable de photos et vidéos pour adultes, accessibles très facilement aux mineurs.



Les utilisateurs britanniques préparent leur VPN pour contrer cette mesure

Les internautes britanniques ont quand même pris les devants avant l'application tôt ou tard de la loi de 2017. Selon une étude menée sur 25 000 utilisateurs de xHamster, l'une des plus grandes plateformes de vidéos pornographiques, 25 % d'entre eux affirment qu'ils ne conformeraient pas à la nouvelle législation.

Plus précisément 40 % des opposants à cette vérification utiliseront un VPN pour tromper le système de vérification et simuler une connexion depuis un autre pays. Pour le reste, 7 % utiliseront un pass porno, une carte qui peut être achetée dans un kiosque ou un petit magasin pour environ 5 £, et 4 % utiliseront le code d'un autre utilisateur.

Ces chiffres font dire à xHamster que la nouvelle réglementation sera inefficace, même si le site souligne les efforts déployés par le gouvernement pour empêcher les mineurs d'accéder à des contenus pornographiques.

Il s'inquiète également d'une possible désertion des consommateurs de porno, découragés par les vérifications mises en place, qui aura des conséquences néfastes pour l'industrie du X britannique.

Source : News Scientist

Modifié le 29/05/2019 à 16h09
2 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Netflix menace les partages de compte entre amis
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
L'Agence internationale de l'énergie met en garde contre la popularité des SUV
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top