Le Royaume-Uni repousse encore le blocage du porno aux mineurs (qui prévoient déjà un VPN)

Pornographie

Le gouvernement britannique souhaite instaurer une vérification de l'âge des visiteurs des sites pornographiques. Ces derniers ont déjà trouvé comment contourner le problème en utilisant un VPN lors de leurs connexions.

Le grand plan du gouvernement britannique destiné à protéger les mineurs de la pornographie sur Internet va être retardé. Une loi, votée en 2017, requiert la mise en place sur les sites pour adultes d'un système de vérification de l'âge des utilisateurs avant d'accéder au contenu proposé, à l'aide d'une pièce d'identité.

Une loi critiquée par les défenseurs des libertés individuelles

Près de deux ans ont passé et la mesure n'a toujours pas été suivie des faits. Après de nombreux retards, la députée Margot James avait pourtant annoncé que le dispositif serait opérationnel pour Pâques. On ne connait pas encore la nouvelle date pour l'application de cette loi sur le sol britannique.

Les raisons pour expliquer un tel retard à l'allumage sont les craintes concernant la protection de la vie privée des citoyens du Royaume-Uni. Les associations de défense des libertés redoutent que cette mesure ne permette au gouvernement de constituer une base de données complète des internautes amateurs de pornographie en ligne.

Cette mesure semble également imparfaite, car elle ne cible que les plateformes de vidéos (gratuites ou payantes), mais on ne sait pas si les réseaux sociaux sont également ciblés. Pourtant, ces sites abritent également un nombre considérable de photos et vidéos pour adultes, accessibles très facilement aux mineurs.



Les utilisateurs britanniques préparent leur VPN pour contrer cette mesure

Les internautes britanniques ont quand même pris les devants avant l'application tôt ou tard de la loi de 2017. Selon une étude menée sur 25 000 utilisateurs de xHamster, l'une des plus grandes plateformes de vidéos pornographiques, 25 % d'entre eux affirment qu'ils ne conformeraient pas à la nouvelle législation.

Plus précisément 40 % des opposants à cette vérification utiliseront un VPN pour tromper le système de vérification et simuler une connexion depuis un autre pays. Pour le reste, 7 % utiliseront un pass porno, une carte qui peut être achetée dans un kiosque ou un petit magasin pour environ 5 £, et 4 % utiliseront le code d'un autre utilisateur.

Ces chiffres font dire à xHamster que la nouvelle réglementation sera inefficace, même si le site souligne les efforts déployés par le gouvernement pour empêcher les mineurs d'accéder à des contenus pornographiques.

Il s'inquiète également d'une possible désertion des consommateurs de porno, découragés par les vérifications mises en place, qui aura des conséquences néfastes pour l'industrie du X britannique.

Source : News Scientist

Modifié le 29/05/2019 à 16h09
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Les Américains se méfient toujours des voitures autonomes, selon un sondage
Mohammed Adnène Trojette devient le nouveau conseiller au numérique de l'Elysée
🔥 Panorama des offres fibre : Freebox, Livebox Orange, RED Box, BBox Bouygues (avril 2019)
Baromètre nPerf : Bouygues propose la meilleure couverture 4G nationale, Free bon dernier
Objectifs Lune 2024 et Mars 2033 : la NASA consolide un ambitieux plan de conquête spatiale
Spotify : bientôt un mode Sleep et l'intégration à Google Maps sur Android
PlayerUnknown annonce en avoir assez des Battle Royale et ne travaillera pas sur PUBG 2
Tim Berners-Lee prône une réappropriation de vos données... et la fin des services gratuits
Le PC Gaming Show annoncé pour l'E3 2019
Peugeot 208 : 75% des précommandes vont à la version électrique
Haut de page