Play Store: Google retire des centaines d’apps pour leurs publicités

21 février 2020 à 15h02
0
Google Play Store ban

Google hausse le ton. Près de 600 applications ont été supprimées du Play Store, en raison de leurs publicités envahissantes. La plupart des développeurs ne respecteraient pas la politique d'utilisation du magasin d'application.

Cette semaine, Google indiquait vouloir imposer des règles plus strictes concernant l'accès permanent aux données de localisation. Dans un billet de blog, la firme de Mountain View réaffirme aujourd'hui sa politique de protection de l'usager.

Un ménage assorti d'une nouvelle définition

Quelques 600 applications ont été définitivement retirées du Play Store. Leurs développeurs ont été bannis du catalogue mais aussi des plateformes de monétisation publicitaire Google Ad Manager & Google AdMob.

L'objectif de la firme de Moutain View est de lutter contre les publicités intrusives qui gênent l'expérience d'utilisation du smartphone. La politique de Google interdit explicitement les publicités (sous forme de notification, par exemple) qui s'affichent lorsque l'application hôte n'est pas lancée.

Pour Google, les annonces « perturbatrices » désignent donc celles qui « sont affichées aux utilisateurs de manière inattendue, y compris en altérant ou en interférant avec la convivialité des fonctions de l'appareil ».

La grande majorité des applications retirées du Play Store sont d'origine chinoise, indienne et singapourienne. Cheetah Mobile, l'un des plus gros développeurs, a par exemple vu 40 de ses services supprimés définitivement.


Et ce n'est que le début...

Dans son billet, Google indique que les programmeurs mettent en place des techniques de plus en plus sophistiquées pour échapper aux contrôles. Pour éviter cela, la firme précise avoir créé un outil basé sur le machine learning. Ce dernier est capable de repérer lorsqu'une application affiche une publicité hors contexte.

En outre, pour mieux sensibiliser les développeurs, Google va repenser les outils proposés à ces derniers. L'entreprise rappelle que les annonces publicitaires sont autorisées, tant qu'elles ne sont pas intrusives. Pour combattre les adwares, l'OS Android serait également révisé.

Source : TheVerge
Modifié le 21/02/2020 à 15h03
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
Thunderbolt 4 : 40 Gb/s ,mais Intel veut du 32 Gb/s en PCIe et la prise en charge double 4K
scroll top