Google promet de mieux sécuriser Google Play (et donc Android)

Mathieu Grumiaux Contributeur
09 avril 2019 à 18h07
0
Google Play Store ban

Google publie son rapport annuel de sécurité à propos du Google Play Store. Le nombre d'applications vérolées a légèrement augmenté en 2018, mais l'entreprise met en avant ses efforts en terme de protection des utilisateurs.

Les applications contenant des malwares disponibles sur le Google Play Store ont fait la Une de l'actualité en 2018. On ne compte plus le nombre de logiciels intégrant des virus ou encore des logiciels espions et téléchargés parfois plusieurs dizaines de milliers de fois par les utilisateurs de la plateforme.

Un système de validation mis en cause à de nombreuses reprises


Le système de validation des applications de Google est à chaque fois pointé du doigt. La procédure, largement automatisée, n'est visiblement pas assez perfectionnée pour détecter des logiciels malveillants bien nichés à l'intérieur d'applications aussi banales que des jeux vidéo. On l'a encore vu tout récemment avec SimBad, un malware présent dans plus de 200 logiciels et qui a infecté au minimum 150 millions d'appareils Android.

Le dernier rapport sur la sécurité du Play Store montre une stagnation des installations d'applications piratées


Google se défend pourtant de tout laxisme dans son dernier rapport de sécurité. La firme rapporte que 0,04 % des applications téléchargées sur le Play Store contenaient des risques de sécurité, contre 0,02 % en 2017. Google explique cette augmentation par l'intégration cette année des logiciels publicitaires frauduleux dans la catégorie des applications potentiellement dangereuses (appelées PHA dans le rapport, pour Potentially Harmful Application).

À l'inverse, « si l'on supprime les chiffres de la fraude au clic de ces statistiques, les données montrent que les PHA sur Google Play ont diminué de 31 % d'une année à l'autre », indique le rapport.

À télécharger :
Google Play (APK)


Google Play Protect semble réussir à sécuriser la majorité des utilisateurs Android


Le géant du Web en profite pour mettre en avant la sécurité qu'offre Google Play Protect, un dispositif de sécurité déployé sur les téléphones Android et destiné à vérifier en continu si les applications sont vierges de toutes menaces.

Ce système a permis d'empêcher l'installation d'1,6 milliard d'installations de PHA rien qu'en 2018 en-dehors de Google Play, pour les utilisateurs se risquant à télécharger des paquets sur le Web. Le rapport ne dit pas par contre combien d'installations ont été évitées depuis la boutique d'applications.

Google devra se pencher désormais sur le cas de la fraude au clic, un système qui automatise le nombre de vues de publicités pour faire gonfler artificiellement et frauduleusement les revenus publicitaires perçus. Aujourd'hui, ce type de logiciels représente plus de la moitié des malwares installés depuis le Google Store.

Source : Engadget

Modifié le 14/05/2019 à 13h38
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top