Asus Zenbook 17 Fold OLED : notre prise en main du PC portable pliant

Colin Golberg
Chef de rubrique hardware, mobile & gaming
02 septembre 2022 à 17h20
3
Zenbook 17 Fold OLED-5 © © ASUS

Sur un marché du PC portable plutôt morne et aux évolutions timides, Asus est un modèle d’innovation. Qu’on apprécie ou non les Zenbook Duo, on ne peut pas reprocher au Taïwanais de rester sur ses acquis sans essayer de nouveaux concepts.

Le Zenbook 17 Fold OLED est un ordinateur portable efficace en tant que tel, mais son écran pliable le distingue de presque tout ce qui existe sur le marché. En mode tablette, lorsque l'écran est entièrement déplié, le Zenbook 17 Fold offre un vaste écran tactile de 17,3 pouces pour travailler ou se divertir. Il s'agit d'une dalle OLED flatteuse et lumineuse, avec un excellent taux de contraste et une densité de pixels importante, le tout au format 4:3, idéal pour la productivité.

Pour son écran pliable, Asus n'a pas utilisé de verre ultrafin comme Samsung l'a fait sur ses Z Fold. La couche supérieure est faite de plastique brillant, qui semble moins lisse, premium et durable qu’un composite incluant du verre. Par ailleurs l’écran semble dépourvu de traitement anti-reflets, le rendant compliqué à utiliser en extérieur. Asus annonce que la charnière à l'intérieur du Zenbook 17 Fold OLED est prévue pour 30 000 cycles d'ouverture et de fermeture.

4 modes d’usage plus ou moins efficaces

zenbook 17 fold oled © Colin Golberg
zenbook 17 fold oled © Colin Golberg

Refermé en mode notebook, le Zenbook Fold est assez épais.

Ouvrez l'écran et vous obtenez un ordinateur portable compact de 12,5 pouces avec un écran au format 3:2. L'appareil le détecte et adapte l'interface utilisateur pour n'utiliser que la moitié supérieure de l'écran. Le logiciel, bien que non définitif, semble réactif et le changement de mode est plutôt fluide.

Dans ce mode, le Zenbook 17 Fold OLED se comporte comme un petit ordinateur portable classique. Le clavier amovible (non rétroéclairé et nécessitant une recharge par câble) repose sur la partie inférieure de l’écran, celui-ci étant protégé par des bandes de plastique tendre sur les côtés. L’utilisation est identique à un PC portable traditionnel, si ne c’est la barre des tâches de Windows qui se retrouve en plein dans le pli central de l’écran.

Retirez le clavier et dépliez l’écran à 90-100° pour obtenir un usage hybride, idéal pour un affichage web ou tableur par exemple. Dans ce mode, il n’est pas nécessaire d’utiliser le clavier physique, il est possible de faire apparaître un clavier virtuel sur la partie basse de l’écran, ça fonctionne, mais ce n’est clairement pas optimal.

Zenbook Fold
zenbook 17 fold oled © Colin Golberg
zenbook 17 fold oled © Colin Golberg

Dépliez totalement l’écran et vous voilà en possession d’une gigantesque tablette de 17,3 pouces. C’est probablement l’usage le moins intéressant, les dimensions étant bien trop grandes pour une maniabilité confortable. Bonne nouvelle, la pliure, bien que visible sous certains angles, s’oublie très vite une fois bien en face de l’appareil. La charnière semble solide, mais on ne peut s'empêcher d’être prudent dans le geste lors de l’ouverture. Espérons que ce sentiment disparaîtra avec un usage fréquent de l’appareil.

Enfin, une fois le pied au dos de l’appareil déplié, et le clavier disposé devant l’écran, la formule du Zenbook 17 Fold OLED prend tout son sens. Ce mode est optimal pour travailler en exploitant au maximum le format et les dimensions de l’écran. Le Zenbook Fold c’est un poste de travail complet avec un superbe écran de 17 pouces, qui se range dans une pochette pour ordinateur portable de 12 pouces.

zenbook 17 fold oled © Colin Golberg
zenbook 17 fold oled © Colin Golberg
zenbook 17 fold oled © Colin Golberg

Du potentiel, mais à quel prix ?

Côté qualité de fabrication et matériaux, le Zenbook 17 OLED est élégant et solide, surtout lorsqu'il est replié en mode notebook. Cela dit, il est épais et lourd avec un poids d'environ 1,5 kg, mais compte tenu de l'écran de 17 pouces qu'il abrite, cela reste tout à fait acceptable. On ne peut pas s'empêcher de penser que cette première itération ressemble beaucoup à un prototype commercialisé, et de l’aveu même des équipes d’Asus, c’est un premier jet nécessaire pour tester les réactions du marché.

On imagine que seuls les technophiles fortunés, et autres early adopter se laisseront séduire… au prix fort. Parce qu’il faudra débourser près de 4000 € pour plier son PC portable. Si la formule prend, et qu’Asus arrive à amortir sa R&D et réduire ses coûts de fabrication, on peut imaginer que les futures itérations soient plus abordables. En attendant, nous vous proposerons bientôt un test complet du Zenbook 17 Fold OLED sur Clubic.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Iceslash
C’est audiacieux !
julla0
Je dirai même plus, c’est épioustouflant!
DrCarter95
Lenovo a déjà commercialisé un modèle de PC Portable Pliant, le 1er au monde apparemment :<br /> lenovo.com<br /> ThinkPad X1 Fold | Le premier PC pliable au monde | Lenovo France<br /> Le Lenovo ThinkPad X1 Fold dispose d’un écran OLED pliable et parfaitement lisse. Utilisez-le comme un ordinateur portable avec clavier et stylet, ou comme un livre pour une navigation sur un seul écran de 33,78 cm (13,3") ou séparé en deux.<br />
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Magic Leap 2 : découvrez enfin les nouvelles lunettes du pionnier de la réalité augmentée
L'épisode Bruce Willis et son deepfake serait seulement... un fake, selon son agent
Cyberattaque à l'hôpital de Corbeil-Essonnes : en attendant leurs 2 millions, les pirates commencent à publier des données
Ce disque dur externe de 1 To vous accompagnera partout !
En plus d'être en promo, RueDuCommerce vous offre 50€ sur le Samung Galaxy S21 FE 5G
Il n'y a pas que la PS5 dans la vie : Sony part à l'assaut du PC et du mobile
Ce kit de mémoire vive Corsair est à son meilleur prix chez RueDuCommerce
Ces vêtements ont l'air de sortir de Minecraft... mais ils étaient à la Fashion Week
Steam nous donne des nouvelles de la progression de Windows 11
NVIDIA coupe le courant en Russie
Haut de page