Apple en procès pour iMessage : "You're texting it wrong"

14 novembre 2014 à 18h49
0
Après avoir pour ainsi dire reproché à ses clients de mal tenir leur téléphone, dans le cadre de l'antenna gate de l'iPhone 4, Apple reprocherait presque à ses anciens clients de mal utiliser les messages.

Apple devra rendre des comptes à la justice américaine concernant iMessage qui interfère avec les SMS en cas de changement de mobile. Un tribunal californien vient effectivement de juger recevable la plainte qu'a déposé une cliente au mois de mai dernier, et donc d'assigner Apple, qui avait dans un premier temps tenté de se défausser.

Pour rappel le service de messagerie maison iMessage rend les utilisateurs qui l'abandonnent injoignables par SMS. Lorsque des utilisateurs remplacent leur iPhone par un autre téléphone, les iPhone de leurs contacts continuent à leur envoyer des iMessages, qui n'aboutissent pas, au lieu de basculer sur des SMS.

07742325-photo-logo-imessage.jpg

« You're texting it wrong »

Apple n'est pas parti pour être très coopératif. Lors d'échanges préliminaires avec la justice, l'éditeur a commencé par son éternelle introduction langue de bois (« Apple prend la satisfaction de ses clients extrêmement au sérieux »), avant de rejeter toute responsabilité avec une rare désinvolture : « La législation ne prévoit pas de recours quand la technologie ne fonctionne pas telle que le plaignant croit subjectivement qu'elle le devrait. »

Ce à quoi la juge Lucy Koh -- qui a également instruit l'affaire opposant Apple à Samsung -- a répondu : « Le plaignant n'a pas à invoquer un droit fondamental à la réception des messages qui lui sont envoyés pour reprocher à Apple d'interférer intentionnellement avec le contrat de téléphone. »

« It's not a bug, it's a feature »

La justice cherchera notamment à déterminer si Apple empêche sciemment des messages d'aboutir, dans le but de décourager les utilisateurs d'iPhone de s'équiper d'autres téléphones, ce qui constituerait un acte de concurrence déloyale.

Étonnamment la plaignante Adrienne Moore reproche à Apple de ne pas communiquer sur les conséquences de l'abandon d'iMessage, mais elle ne lui reproche pas directement lesdites conséquences. Elle souligne en outre qu'Apple propose diverses solutions à ses anciens clients (supprimer et recréer une conversation, par exemple), mais qu'elles impliquent de deviner lesquels de ses contacts cherchent à vous joindre par messages textes, et à les contacter, et que de toute manière ces solutions ne sont pas efficaces.

Apple a justement mis en ligne un formulaire permettant de se désinscrire d'iMessage, mais on peut espérer que le recours collectif lancé par Mme Moore ne mène pas seulement à un accord financier, comme c'est souvent le cas, car cette procédure n'est toujours pas au point.

0140000007742319-photo-iphone-6-message-settings.jpg

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
scroll top