BrailleTouch : bientôt une application pour malvoyants sur iOS et Android

21 février 2012 à 15h41
0
00FA000004970328-photo-brailletouch.jpg
Des chercheurs de l'université de Georgia Tech développent actuellement une application pour smartphone, destinée à permettre aux malvoyants et non-voyants d'écrire en braille sur leur terminal. Baptisée BrailleTouch, l'application présente une ergonomie spécifique.

Destiné à être proposée sur iOS et Android, l'app BrailleTouch affiche 6 touches tactiles sur lesquelles l'utilisateur forme intuitivement des lettres en braille. Un message vocal vient systématiquement confirmer la lettre sélectionnée, que l'utilisateur peut ensuite intégrer au mot qu'il compose. On notera que le terminal doit être tenu de manière horizontale, écran en avant, pour que l'application fonctionne.

Selon ses créateurs, BrailleTouch a un réel potentiel : les tests auprès de personnes malvoyantes ont démontré que ces dernières pouvaient écrire 32 mots à la minute avec 92% d'exactitude, un score 6 fois plus élevé qu'avec d'autres solutions. Une façon efficace de permettre aux non-voyants et malvoyants de rédiger des mails ou des SMS par le biais d'un smartphone, sans passer par un clavier spécifique onéreux. Reste que, dans l'immédiat, les chercheurs de Georgie Tech n'ont pas encore indiqué quand cette application serait disponible.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le moteur russe Yandex se met à la publication des tweets
Samsung Galaxy S II : une version au rabais vendue sous le même nom (màj)
Ericsson rachète BelAir Networks, spécialiste des réseaux WiFi
Simyo ajuste enfin son offre prépayée, mais insuffisamment
Noctua lance le NH-L12, ventirad au format
Cisco se lance modestement sur le marché du CPL grand public (màj)
Google TV intégrerait aussi la reconnaissance vocale
DNSChanger : des milliers d'internautes potentiellement privés de Net d'ici au 8 mars
Laurent Petitgirard, Sacem :
Google rachète les derniers brevets du moteur Cuil
Haut de page