Grooveshark : nouvelle version du service de streaming de musique

18 octobre 2012 à 15h27
0
Grooveshark, le controversé service de musique à la demande, a annoncé et lancé hier la nouvelle version de son site Internet, qui inaugure une nouvelle maquette mais aussi et surtout de nouvelles fonctionnalités, inspirées des ténors du genre.

0140000005469999-photo-nouvelle-version-de-grooveshark.jpg

La légalité de Grooveshark est contestée dans plusieurs pays, car le service n'a pas ou plus d'accords avec les maisons de disques. Il repose en fait sur le même principe qu'un service comme YouTube, c'est-à-dire qu'il met à disposition les fichiers soumis par les internautes, en se rangeant derrière le statut d'hébergeur. Il dispose ainsi de morceaux voire même d'artistes dont sont privées les plateformes concurrentes.

Malheureusement cette grande force constitue également sa grande faiblesse, indépendamment des considérations légales, puisque son catalogue inédit comprend d'innombrables doublons, et n'offre aucune garantie en terme de qualité.

Grooveshark s'aligne sur la concurrence

La nouvelle version de Grooveshark s'aligne quoi qu'il en soit avec la concurrence. Le service mise pour commencer sur la découverte, au travers d'une nouvelle page d'accueil offrant des recommandations ou de radios personnalisées. Il repose pour ce faire sur l'historique de l'utilisateur.

Grooveshark inaugure également une nouvelle fonctionnalité sociale : une barre latérale affichant la musique qu'écoutent ses amis Facebook et Twitter, comme sur Spotify. Les utilisateurs peuvent également partager de la musique sur ces réseaux sociaux.

Le service lance enfin un tableau de bord à destination des artistes. À défaut de leur verser des dividendes, le service leur permet de découvrir qui sont leurs auditeurs ainsi que diverses statistiques liées à leur musique. Cocasse !

00F0000005470001-photo-nouvelle-version-de-grooveshark.jpg
00F0000005470003-photo-nouvelle-version-de-grooveshark.jpg

La nouvelle version de Grooveshark est accessible dès à présent aux détenteurs d'un compte (gratuit). Pour en bénéficier, ils doivent commencer par se connecter, puis se rendre à cette adresse. Des abonnements payants sont proposés, et à défaut d'application pour iOS, le service propose depuis peu une version mobile HTML5 de son site Internet.

Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma no...

Lire d'autres articles

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page

Sur le même sujet