200 radios, 600 webradios et 100 000 podcasts : Radioplayer veut une place dans vos oreilles

09 avril 2021 à 08h30
20
Radioplayer France © Radioplayer France
© Radioplayer France

Radioplayer, qui regroupe la grande majorité des radios françaises, a voulu unifier tout un secteur sur une seule et même application, garantie avec « peu de publicité ».

Allez, pour peu que l'on veuille se lancer dans des comparatifs, on pourra comparer Radioplayer France au « Salto de la radio ». Lancée par les groupes Altice Média, Lagardère News, Groupe M6, Les Indés Radios, NRJ Group et Radio France, qui détiennent tous plusieurs radios, cette nouvelle plateforme présente l'avantage d'avoir réuni pléthore d'acteurs de l'audio. Ainsi, on retrouve sur cette nouvelle application (qui existe en version web et mobile iOS ou Android) plus de 200 radios, 600 webradios, des milliers de podcasts, le tout servi par une qualité de son honorable.

Une navigation simple et intuitive, et un menu plutôt complet

Alors que vaut concrètement cette application ? D'abord, il est à noter que l'accès à Radioplayer France est gratuit. Après un usage de plusieurs dizaines de minutes ce jeudi, nous avons pu constater que la navigation se fait sans trop de souci avec, il faut le dire, une interface simplifiée au maximum, surtout en ayant conscience de la proposition. Et l'écoute, elle, n'est perturbée que par de rares publicités audio en pré-roll, en écoute live ou podcast.

Lorsque vous lancez l'application, les choses se font très simplement. Radioplayer France vous propose de choisir jusqu'à cinq radios favorites, qui apparaîtront ensuite en haut de navigation de l'outil. Une fois les premières radios favorites sélectionnées, l'application vous propose de lui donner accès à votre géolocalisation, afin de pouvoir retrouver vos décrochages locaux habituels. Cette option n'est pas obligatoire et peut se sauter sans souci.

Une fois l'outil définitivement lancé, vous retrouvez une page assez sommaire, avec vos radios préférées en haut d'écran, puis en scrollant, vous découvrez successivement les stations recommandées par Radioplayer, les dernières écoutes, puis certaines catégories de radios, comme « Pop-Rock », « Hits-Nouveautés », « Actualités » ou les « Radios locales », mais pour ce dernier choix, vous devez autoriser l'application à accéder à votre emplacement. En scrollant jusqu'au bout, les catégories sont ensuite toutes regroupées, et tous les goûts sont représentés.

Radioplayer France test © Clubic
Démarrage de l'application (© Capture d'écran Clubic)

Une application qui voit large, avec des accords jusqu'aux constructeurs automobiles

On précise que vous pouvez faire tourner l'application en « fond » tout en utilisant un autre service de votre smartphone . Il est aussi possible de « caster » l'application sur un autre appareil (Radioplayer France est compatible avec Amazon Alexa et Google Home), par exemple appairable en Bluetooth, pour une meilleure qualité sonore. L'application sera, à terme, disponible sur toutes les boutiques mobiles et est supportée par plusieurs enceintes connectées , montres ou systèmes comme Android TV et Apple TV. Des accords avec certains constructeurs auto (Volkswagen, BMW, Volvo) ont été conclus pour « maintenir un bouton radio au sein de la voiture en intégrant l’appli Android Automotive reprise au sein des véhicules qui sortiront des usines à partir de 2023 », indique l'application, qui sera installée directement dans les véhicules, pour faciliter l'expérience utilisateur.

Il est tout à fait possible également de « rembobiner » pour revenir au début d'une émission grâce à la fonction start over, idéale lorsque vous démarrez votre contenu préféré avec un peu en retard. Et concernant la qualité sonore justement, Radioplayer France intègre la norme HLS, qui permettra, à terme, une meilleure sécurisation des flux de radio (qui doit empêcher l'enregistrement des flux), et qui permet aussi, lorsqu'il y a une coupure de réseau, de reprendre la lecture là où elle s'est arrêtée.

Le menu de l'application, lui, est on ne peut plus simple, avec des onglets « En direct », « Podcasts » et « Rechercher », chacun portant bien son nom. Aspect intéressant pour la partie réservée aux podcasts, il est possible de retrouver des émissions ou contenus datant de plusieurs jours ou semaines. De quoi rattraper son retard assez simplement donc si vous étiez occupé(e) ailleurs.

Radioplayer est nouvelle en France, certes propulsée par six groupes de radios qui comptent dans le paysage audiovisuel français, mais le réseau Radioplayer, lui, a en réalité été lancé il y a 10 ans au Royaume-Uni, et inonde désormais 14 pays, tous unis par le biais d'une plateforme technique et d'une marque commune.

Qu'en pense-t-on chez Clubic ?

Après notre petit essai, deux choses sont à noter. La première, c'est la publicité relativement peu intrusive et peu encombrante. Un bon point, qui s'explique sans doute par le fait que ce sont les diffuseurs eux-mêmes qui sont à l'origine de l'application. Une appli de radios faite par des radios, forcément, ça aide.

Ensuite, la simplicité dans la navigation est plutôt appréciable. Certains n'y trouveront pas leur compte, mais pour un premier jet, le retour est très intéressant, et l'application tourne plutôt bien.

Si nous avons un petit conseil à vous donner cependant, c'est de vider régulièrement le cache de l'application. En 30 minutes d'utilisation en mode « zapette », nous avions déjà généré près de 15 Mo de données, à ajouter aux quasi 70 Mo de base de l'outil. Autant vous dire que si vous êtes un peu ric-rac en termes d'espace de stockage, vous allez souvent devoir faire le vide.

Modifié le 09/04/2021 à 09h11
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
20
12
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Astartes — Quand l'Empereur lui-même remarque votre talent
Dune : un voyage contemplatif sous le soleil brûlant d'Arrakis
Marvel et DC interdisent aux créateurs de vendre librement des NFT de leurs œuvres
HBO Max et DC : une série sur le Pingouin serait en route
Final Space : la série animée ne reviendra pas pour une saison 4
Lemmings : ces pauvres rongeurs qu'on a massacrés par dizaines
Superman & Lois : The CW tiendrait-elle sa meilleure série DC ?
Lisez votre chronique SF : Toute résistance serait futile !
LEGO lance un set Super Mario 64 : 2 064 pièces de nostalgie pour recréer les niveaux du jeu
Star Trek Day : les séries Discovery, Picard et les autres donnent des nouvelles
Haut de page