Moto 360 : la meilleure montre Android Wear... jusqu'à la prochaine

12 septembre 2014 à 17h58
0
La Moto 360 est la première montre « flagship » sous Android Wear : les LG G Watch et Samsung Gear Live paraissaient presque là pour occuper le terrain, mais tout le monde avait les yeux braqués sur ce modèle à l'écran circulaire et au design autrement plus élégant. La recette d'une smartwatch vraiment réussie ?

La quadrature du cercle



La Moto 360 est en tout cas la première montre connectée circulaire, et à la première prise en main, ça fait déjà toute une différence. Jusqu'à maintenant, elles ressemblaient, au mieux, à un rectangle sobre monté sur un bracelet en caoutchouc, au pire, à une sorte d'accessoire rétro-futuriste sorti d'un film de science-fiction. La Moto 360, elle, affiche un design minimaliste, au cadran assez volumineux, mais léger, et limitant la bordure autour de l'affichage à quelques millimètres.

Ce choix de design est à l'origine d'un défaut qui a déjà fait l'objet de nombreuses moqueries : l'écran de la Moto 360 n'est pas complètement circulaire. Il faut bien caser les composants quelque part, et c'est en bas du cadran que réside la seule place disponible. Une petite bande noire vient donc « couper » le bas du cercle. On peut se demander pourquoi Motorola a tranché dans ce sens, et le constructeur s'en est défendu en nous montrant les prototypes qui ont précédé le modèle final.



Lors de cette plongée assez intéressante dans le processus de construction, on a appris que les premiers prototypes étaient rectangulaires. En outre, on peut voir que l'un d'entre-eux ressemble énormément à la première Galaxy Gear de Samsung, avec une seule pièce intégrant le cadran et le bracelet.

01F4000007614119-photo-moto-360-chicago.jpg


Lors du passage à un design circulaire, Motorola avait le choix entre un gros cadran permettant de caser l'électronique autour de l'écran, et des bordures plus fines, avec obligation de « raboter » l'écran.

012C000007614117-photo-moto-360-chicago.jpg
012C000007614121-photo-moto-360-chicago.jpg


LG, pour sa prochaine G Watch R, a choisi la première solution. L'approche de la Moto 360 a indéniablement ses avantages : malgré la grande taille du cadran, la fine bordure permet de conserver une certaine élégance. Mais il est difficile de faire abstraction de cette petite bande noire qui vient sans cesse nous rappeler que la montre est peut-être sortie quelques mois trop tôt.

Plutôt cuir ou métal ?



Un effort a également été fait au niveau du bracelet, rompant avec le caoutchouc trop souvent utilisé. Certes, c'est facilement lavable, et étanche... Mais ça n'est pas très beau ! La Moto 360 intègre un bracelet en cuir, avec une option (disponible prochainement) pour une version métal. Le cuir offre évidemment un aspect et une texture autrement plus « classe », mais attention : si la Moto 360 est certifiée IP67, le bracelet risque de ne pas trop apprécier les projections d'eau.



On a pu voir et manipuler la version métallique et elle donne l'impression d'être la vraie Moto 360. Visiblement, les bracelets sont interchangeables, mais Motorola nous a mis en garde contre l'utilisation de pièces autres que la sienne, qui risqueraient de compromettre la communication entre la montre et le smartphone. Ils ne diront évidemment pas le contraire si c'est une source de revenus supplémentaire.

01F4000007614159-photo-moto-360-chicago.jpg


Un écran circulaire... Pour quoi faire ?



Ressembler à une vraie montre, pourquoi pas, mais qu'est ce que ça apporte concrètement ? Franchement, sur le plan des fonctionnalités ou de l'ergonomie, rien. Android Wear s'opère exactement de la même manière, en mode rond ou carré. Simplement, d'un point de vue esthétique, l'interface semble avoir été pensée pour ce format. Les façades, imitant les modèles analogiques sont évidemment plus « authentiques », et on préfère l'affichage des cartes et de leur arrière-plan avec cette disposition.

00FA000007613981-photo-moto-360-interface.jpg
00FA000007613983-photo-moto-360-interface.jpg


L'écran en lui-même affiche de bons angles de vision et une définition correcte, sans plus. Par rapport à la LG G Watch, la présence d'un capteur de luminosité ambiante est un plus. Dans les faits, il nous a semblé se comporter parfois de manière un peu aléatoire, mais dans l'ensemble il permet d'éviter d'avoir à choisir entre autonomie et lisibilité au soleil. Cette dernière nous a paru correcte, mais forcément gâchée par les traces de doigt qui s'accumulent sur le verre.

Android Wear : une plateforme encore balbutiante



Sur le plan logiciel, comme toutes les montres Android Wear, la Moto 360 se heurte aux erreurs de jeunesse du système de Google. On aime la simplicité et l'élégance de l'interface, mais il est encore trop souvent nécessaire de sortir son smartphone de sa poche tôt ou tard. Les notifications de mail ou de tweets ne peuvent plus être traitées sur la montre dès qu'il y en a plus d'une de chaque type, et les applications compatibles Wear, encore peu nombreuses. La situation s'est tout de même un peu améliorée, notamment depuis la sortie de mises à jour d'applications comme Whatsapp ou Facebook Messenger.

01F4000007614093-photo-07613989-photo-moto-360-interface-copie.jpg


Finalement, en l'absence d'informations vraiment pertinentes pour les utilisateurs français de Google Now, les deux usages les plus appréciables restent le contrôle multimédia du smartphone, la dictée vocale de SMS et la navigation via Google Maps, bien intégrée et efficace.

012C000007613991-photo-moto-360-interface.jpg
012C000007613993-photo-moto-360-interface.jpg

Une dimension fitness minimaliste



La Moto 360 est la première montre Android Wear à intégrer un capteur de rythme cardiaque, en plus du podomètre. Les possibilités sont tout de même assez limitées. L'enregistrement des pas est réduit à sa plus simple expression, et le cardio-fréquencemètre est associé à une application permettant de fixer des objectifs d'activité intensive, mais pas plus. Le capteur nous a paru relativement stable dans ses mesures, mais parfois incapable d'analyser quoi que ce soit.

01F4000007613977-photo-moto-360-interface.jpg


La Moto 360 fait-elle le tour du cadran ?



Jusqu'ici on a été peu impressionné par l'autonomie des montres connectées : dès qu'elles sont équipées d'un écran couleur, elles sont rarement capables de passer la nuit. La Moto 360, sur ce point, ne fait pas mieux. Sur une journée avec peu de notifications et push mail désactivé, on finit entre 40 et 50%. En revanche, en cas d'activité plus intense, la montre, débranchée à 8h, termine sa course autour de 15% à 23h. C'est un cran en-dessous de la LG G Watch qui nous a semblé plus souvent à la moitié de sa capacité en fin de soirée.

Il paraît difficile de se passer d'une recharge quotidienne, et donc du chargeur à emporter systématiquement en cas de déplacement. Le bon point, c'est qu'il est à induction et très élégant : pour la première fois, poser la montre en mode « table de chevet » n'est pas ridicule. Plus embêtant : le chargeur est assez encombrant par rapport au simple petit rectangle qui accompagne la LG G Watch.

01F4000007614003-photo-moto-360.jpg


Notre avis



La Moto 360 est la meilleure montre connectée qu'on ait pu tester... Jusqu'à la prochaine. La catégorie de produits, dans son incarnation actuelle, est tellement jeune que chaque constructeur apprend des erreurs du précédent. Motorola est parvenu à se distinguer de Samsung ou LG sur le design et la qualité des matériaux. Malgré des défauts qui trahissent une mise sur le marché prématurée (l'écran raboté, les bracelets métalliques pas encore disponibles...), on ne peut pas remettre en question l'esthétique réussie et un confort d'utilisation appréciable : c'est bien la première montre connectée qu'on ait vraiment envie de porter au poignet, et le choix d'un cadran rond est une audace que même Apple n'a pas osé avoir sur sa future Apple Watch. L'autonomie demeure en revanche un point faible, et on l'a trouvée un peu moins endurante que la LG G Watch. Si le chargeur à induction fait son effet, on préférerait n'avoir à l'utiliser que tous les 2 ou 3 jours.

Dans ce contexte encore très mouvementé, on peut dire que la Moto 360 est un assez bon choix si vous êtes prêts à outrepasser les erreurs de jeunesse de Android Wear, et son prix de 249 euros pour la version cuir, soit un peu plus qu'une LG G Watch (le prix de l'élégance ?). Pour un public plus large qui hésiterait à se lancer dans l'aventure du high tech « prêt-à-porter », trop de défauts trahissent toutefois son côté « 1.0 ». Avec une meilleure autonomie, une interface plus réactive et un Android Wear aux fonctionnalités plus fines, on tiendrait vraiment quelque chose. Si la Moto 360 est clairement sur la bonne voie, il ne s'agit pas encore tout à fait d'une vraie réussite dans son domaine.

Motorola Moto e : trouvez le prix le plus bas pour ce modèle sur notre comparateur de prix !

Motorola Moto 360

Les plus
+ Design audacieux et élégant
+ Interface Android Wear agréable
+ Légereté
+ Matériaux (métal, verre, cuir...)
Les moins
- Recharge quotidienne indispensable
- Bas de l'écran circulaire raboté
- Gestion des notifications trop limitée
Finition
Fonctionnalités
Autonomie
Ergonomie
2.5


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Une étude montre que les cyclistes
C’est officiel : Disney+ ne sera pas disponible au lancement en France

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top