Espionnage : les smartwatchs pour enfants bannies en Allemagne

le 20 novembre 2017
 0
Les jouets connectés continuent de créer l'inquiétude chez les régulateurs des secteurs concernés : après la découverte de failles dans le Bluetooth de plusieurs peluches, voilà que la Federal Netwotk Agency, le régulateur des télécoms allemand, a annoncé qu'il interdisait la vente de smartwatchs pour enfants. En cause : un manque de cryptage de certaines données dont des données GPS.

Mais ce n'est pas tout : le régulateur s'inquiète également pour la vie privée des enfants eux-mêmes car leurs parents pourraient les espionner.

Smartwatchs pour enfants : un double problème pour la vie privée



Selon la BBC qui relate l'information le 17 novembre 2017, le régulateur des télécoms allemand estime qu'il y a deux problèmes majeurs concernant les smartwatchs des enfants : l'un concerne la vie privée des enfants et l'autre le piratage.

Interrogé par la BBC, Jochen Hochman, président de la Federal Network Agency assure que les parents peuvent, avec une simple application pour smartphone, « écouter ce qu'il se passe autour de l'enfant » sans que celui-ci soit au courant. Ces montres connectées seraient également utilisées pour « écouter les professeurs » selon la recherche menée par son agence. Résultat : les smartwatchs pour enfants doivent être considérées comme « un système de transmission non autorisé » ce qui revient à les qualifier de véritable outil d'espionnage.

Mais ce n'est pas tout : le Norwegian Consumer Council (NCC), chargé de la protection des consommateurs en Norvège, a découvert en octobre 2017 plusieurs failles de sécurité concernant la transmission des données de ces montres connectées. Les données stockées et envoyées aux applications pour smartphone n'étaient pas ou peu cryptées.

01F4000008534276-photo-enfant-avec-une-tablette-tactile.jpg


Les smartwatchs bannies d'Allemagne



Les problèmes concernant la vie privée des enfants, des professeurs et de l'entourage en général (on peut facilement supposer que ces appareils pourraient être utilisés pour écouter les conversations d'autres parents ou membres de la famille) ainsi que les soucis de cryptage des données ont conduit la Federal Network Agency à bannir du territoire allemand les smartwatchs pour enfants. Leur vente est désormais interdite.

Mais l'agence allemande va plus loin : elle recommande aux parents qui en ont déjà achetée une de la détruire et aux établissements scolaires de prêter une attention particulière à la présence de ces appareils dans les classes et les cours de récréation.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

#Rediff | Comparatif 2019 : quelles sont les meilleures enceintes pour PC ?
Le Sri Lanka bloque les principaux réseaux sociaux après la vague d'attentats
GTX 1650 : sortie le 24 avril à partir de 150€
Galaxy Fold : Samsung retarde officiellement la sortie de l'appareil, voici pourquoi
Les moules de l’iPhone XI confirment la présence d’un trio d’APN disposé en triangle
Bose annonce la compatibilité de trois de ses enceintes avec AirPlay 2
Pour le patron de Toyota, aucun constructeur ne rentabilise ses véhicules électriques
Quand le machine learning permet de donner un sérieux coup de jeune à de vieux jeux vidéo
Après le meurtre d'une étudiante, Uber et Lyft renforcent leurs mesures de sécurité
Projet BlackHoles@Home : prêtez la puissance de calcul de votre ordinateur à la science
Dans son rapport 2018, l'ANSSI fait état d'une cybermenace plus forte que jamais en France
Un fossile de bébé Tyrannosaure en vente sur eBay, pour 2,95 millions de dollars
Test AKG Y500 : tout le son AKG dans un casque supra-aural élégant
Pourquoi YouTube a-t-il tant de mal à modérer ses contenus ? La CEO répond à la question
Grâce à ses IA, Microsoft veut aider à lutter contre le changement climatique
scroll top