Montre connectée Qualcomm Toq : une commercialisation limitée pour cette "démo technologique"

20 novembre 2013 à 12h25
0
Qualcomm a annoncé lundi la commercialisation de sa montre connectée Toq. Elle ne sera vendue qu'aux États-Unis, en édition limitée.

000000F006851248-photo-qualcomm-toq.jpg

L'annonce de la Qualcomm Toq simultanément à celle de la Samsung Galaxy Gear semblait témoigner de grandes ambitions de l'américain en matière de montre connectée.

Pour preuve, la Toq est l'un des premiers produits finis que l'équipementier commercialisera directement auprès des consommateurs. Elle sera mise en vente le 2 décembre aux États-Unis, à l'occasion du Cyber Monday, pour la coquette somme de 350 dollars. C'est-à-dire pour plus cher que la Samsung Galaxy Gear, déjà considérée chère à 300 dollars et 300 euros.

C'est que la Qualcomm Toq est une édition limitée, une démonstration technologique servant à démontrer ce qu'on peut faire avec les technologies maison telles que Mirasol ou la solution de rechargement sans fil WiPower. « Nous n'avons pas vocation à devenir un constructeur d'électronique grand public », a ajouté un représentant de Qualcomm que nous avons contacté.

Elle ne sera donc pas commercialisée en France, elle ne sortira tout simplement pas des États-Unis.

0190000006851250-photo-qualcomm-toq.jpg
Il suffit de poser la montre et les écouteurs Bluetooth optionnels dans cette boîte pour les recharger

Pour aller plus loin
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
scroll top