Toq : Qualcomm y va aussi de sa montre connectée, avec écran Mirasol

01 juin 2018 à 15h36
0
Pendant que Samsung annonçait à Berlin sa très attendue Galaxy Gear, Qualcomm a profité de sa conférence Uplinq pour dévoiler son propre concept de montre connectée. Baptisé Toq, il se démarque par l'intégration d'un écran Mirasol à très basse consommation.

Principalement connu pour ses processeurs, Qualcomm dispose en magasins de quelques technologies prometteuses qui devaient, selon l'aveu même des représentants du fabricant, lui permettre de concevoir des terminaux innovants, pensés comme des vitrines pour la marque et, pourquoi pas, comme des produits commerciaux. Cette stratégie a semble-t-il payé ses fruits puisque pendant que Samsung ravissait les honneurs de la presse à l'IFA avec l'annonce de sa Galaxy Gear, l'américain procédait mercredi à sa propre annonce à l'occasion de sa conférence développeurs, Uplinq.

Baptisée Toq, elle aussi est conçue pour travailler en coordination avec un smartphone Android, à ceci près qu'elle sera agnostique quant au terminal associé, contrairement à la Galaxy Gear. Outre l'affichage de l'heure, elle saura répercuter les notifications émanant du téléphone avec lequel elle communique en Bluetooth, servir de baladeur ou afficher widgets et applications. Les spécifications techniques sont encore un peu vagues, l'américain s'étant pour l'instant contenté d'évoquer un processeur Cortex M3 à 200 Mhz, qui serait accompagné ici de 512 Mo de mémoire vive. La montre Toq, dépourvue du moindre bouton, profite en revanche des contrôleurs basse consommation de Qualcomm pour ce qui est du Bluetooth, ainsi que d'un écran Mirasol qui, en l'attente de plus amples informations, constitue sans nul doute son principal attrait.

01F4000006621544-photo-qualcomm-toq-montre-connect-e-mirasol.jpg

Mirasol, développé par Qualcomm, est un procédé d'affichage dont le fonctionnement rappelle celui de l'encre électronique en ceci que l'écran n'est que légèrement rétroéclairé : c'est la réflexion de la lumière ambiante qui lui fait prendre vie et... couleur, chaque pixel étant en effet constitué de sous pixels dédiés aux trois couleurs primaires (RVB). On profite donc de la couleur, avec une image certes moins vive que celle d'un écran LCD, mais assez contrastée pour que l'écran soit lisible en plein jour. Le tout se fait pour une dépense énergétique nettement inférieure à celle d'un LCD classique, puisque le principal poste de consommation (le rétroéclairage de l'écran) s'amenuise. Qualcomm affirme ainsi que sa montre Toq peut délivrer jusqu'à cinq jours d'autonomie, quand Samsung parle de son côté de 25 heures. Elle profite par ailleurs d'un dispositif de recharge sans fil baptisé WiPower, là encore propre à Qualcomm.

À 12 000 kilomètres de l'IFA de Berlin, l'américain se paie donc le luxe de pointer du doigt les points faibles de l'un des produits les plus médiatiques du moment tout en mettant en avant Mirasol, sa technologie qui peine encore à trouver son chemin vers les produits d'électronique grand public. Reste à voir si le concept Toq a vocation à rester un concept pensé comme un facteur d'émulation pour les partenaires et associés de Qualcomm, ou si la société cherchera à véritablement lui donner vie commercialement. Sur le site dédié, elle présente pour l'instant sa montre comme un produit fini, proposé dans un bel écrin accompagné de deux oreillettes Bluetooth.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Vente de BlackBerry : Huawei n'est pas intéressé
Yoga et Flex : Lenovo renouvelle ses ordinateurs convertibles
Samsung : TV LCD incurvé, OLED Ultra HD et évolutivité HDMI 2.0
Deux nouveaux Coolpix chez Nikon
Espionnage de la NSA : le Parlement européen recueille les premiers témoignages
Mail.ru revend toutes ses parts de Facebook pour 525 millions de dollars
Face à la FTC, Trendnet reconnaît le hack de ses caméras IP
Bon plan : le SSD Crucial m4 de 128 Go pour 80 euros
Un nouveau rendez-vous pour les décideurs du e-marketing
Le réseau social Path se lance dans le premium, à 15$ par an
Haut de page