Test Withings ScanWatch : une montre connectée toujours plus axée sur la santé

07 septembre 2020 à 09h00
11
8

Le constructeur français revient avec une nouvelle montre connectée, la ScanWatch, qu'il présente comme « la montre santé la plus avancée du monde » et la première à détecter l'apnée du sommeil.

Cette nouvelle montre peut être vue comme un aboutissement pour la marque Withings. Depuis son rachat par son fondateur Eric Careel, la marque s'est recentrée vers la santé connectée avec la sortie d'accessoires spécialisés comme le Sleep Analyser ou le BPM Core, que nous avons chroniqué ces derniers mois, mais aussi de la montre Move ECG.

Nous avons pu passer une dizaine de jours en compagnie de la ScanWatch afin de la tester dans les moindres détails.

Une belle pièce d'horlogerie

Pour cette toute nouvelle montre connectée, Withings ne déroge pas à sa philosophie et propose une montre ronde, classique et très élégante. Le boitier est réalisé en acier inoxydable et résiste aux petits chocs qui rythment la vie d'une montre. L'appareil est dense, peut-être un peu trop lourd à nos yeux mais cela reste une question d'habitude et de goût.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le cadran principal est très sobre, avec deux aiguilles pour les heures et les minutes. Sur le modèle noir, que nous avons reçu pour le test, ces dernières sont phosphorescentes ce qui est très utile en pleine nuit. Sur le côté droit, on retrouve une couronne qui sert à faire défiler l'interface et à accéder aux différents menus. La couronne est accompagnée d'un petit moteur de vibrations très agréable qui donne plus de corps à chaque interaction et renforce le côté premium de la montre.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

À 6 heures, un petit cadran est dédié aux objectifs d'activité de la journée. L'aiguille vous indique votre pourcentage, de 0 à 100, correspondant à votre nombre de pas réalisé dans la journée.

Enfin à midi on retrouve un écran circulaire PMOLED qui sert d'interface avec les différentes fonctionnalités de la ScanWatch. Il servira notamment à afficher les notifications et les différentes mesures collectées au fur et à mesure de la journée. La dalle est d'excellente qualité, toujours lisible même en plein jour. La luminosité s'adapte automatiquement en fonction de l'éclairage ambiant pour ne pas vous éblouir la nuit.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Un mot également sur le bracelet. Là encore Withings n'a pas fait de folie et a opté pour un matériau souple très agréable au toucher et qui peut être porté à la fois en ville comme au sport. D'autres coloris ainsi que d'autres modèles, dont un en cuir, sont disponibles en option sur le site du constructeur.

Si Withings ne révolutionne pas son design, qui est une évolution en douceur du modèle Steel HR, on ne peut que saluer la qualité de fabrication remarquable de l'appareil.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Application Health Mate : le tableau de bord de votre activité

Nous avions déjà, lors de notre test de la Move ECG, pu découvrir l'application Health Mate. Ce logiciel compagnon est passé il y a quelques semaines en version 5.0, ce qui a permis à Withings de revoir la présentation de sa page d'accueil.

Les dernières informations sont affichées dans un fil d'actualité, qui recense les exercices les plus récents, la dernière mesure du rythme cardiaque ou encore le bilan de la nuit passée. Le tout est très clair et accessible d'un coup d'oeil pour avoir une vue complète sur sa condition physique et ses objectifs à réaliser.

Health Mate inaugure également une nouvelle rubrique appelée "Tendances" qui permet de comparer sa semaine passée par rapport à la précédente. Le constructeur souhaite mettre l'accent davantage sur la progression au long cours plutôt que sur les données brutes collectées chaque jour.

C'est à notre avis une excellente idée. Dommage seulement que cette rubrique soit un peu noyée dans la masse et ne dispose pas d'une place privilégiée en haut de l'écran. On a tendance actuellement à la chercher en scrollant longuement la page d'accueil puis à rapidement l'oublier.

Dernier ajout de moindre importance : les Health Insights. Derrière ce nom se cache une sorte de conversation réactualisée chaque jour qui permet d'en apprendre plus sur un sujet médical précis comme le sommeil, ou l'oxygénation du sang.

Là encore l'idée est bonne mais le format, faussement interactif, rend le tout plutôt gadget. On préfère nettement les nombreuses pages d'explications présentes un peu partout dans le logiciel et qui vulgarisent l'ensemble des informations analysées par la ScanWatch.

Une montre santé extrêmement complète….

Withings rappelle depuis plusieurs mois déjà qu'elle souhaite s'éloigner du secteur du bien-être pour revenir à son vrai coeur de métier : la santé.

La ScanWatch est clairement pensée avec cet objectif en tête et de nombreux dispositifs permettant d'en savoir plus sur son état physique à tout moment du jour et de la nuit.

La montre connectée peut tout d'abord analyser votre rythme cardiaque en permanence avec son capteur intégré sous le boitier. Les mesures sont prises régulièrement au fil de la journée et en continu lors des exercices sportifs.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Si les mesures sont globalement bonnes, nous avons pu rencontrer lors de nos différentes sessions quelques bizarreries comme un pouls affiché à 80 bpm alors que nous étions en pleine marche sportive. Idem dans l'autre sens avec 120 bpm analysés alors que nous étions au repos, affalés dans notre canapé.

L'ECG, inauguré dans la Move ECG sortie en 2019, est également de la partie. Pour réaliser un électrocardiogramme, il suffit de sélectionner l'option dans le menu, de garder son doigt posé contre la couronne et de placer son pouce sur l'anneau entourant le cadran de la montre durant 30 secondes. Attention à bien suivre les recommandations du constructeur concernant le placement. Une mesure prise à la va-vite ne sera pas jugée assez fiable par l'application.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

La ScanWatch est la première montre du constructeur a pouvoir analyser également la teneur en oxygène du sang, ou SpO2. La procédure d'analyse est la même que celle de l'électrocardiogramme. Les données sont indiquées par une mesure entre 0 et 100%, sachant que la valeur normale est comprise entre 95 et 100%.

Withings donne là encore des informations sur les causes d'un taux trop bas afin que l'utilisateur ait connaissance des problèmes qu'un mauvais taux d'oxygène dans le sang peut provoquer.

Grâce à ce nouveau capteur, Withings enrichit son suivi du sommeil avec la détection de l'apnée du sommeil. Cette maladie, qui touche 1 adulte sur 4, est difficile à diagnostiquer rapidement. Pour ce faire, la ScanWatch va procéder à une analyse en continu durant la nuit de la teneur en oxygène afin de repérer les interruptions respiratoires. Cette mesure a pour conséquence de vider sensiblement la batterie (environ 25% d'autonomie en moins selon nos constatations), elle est donc réalisée de manière aléatoire une fois tous les trois mois.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le suivi du sommeil est lui exactement le même que les montres précédentes, avec l'affichage d'un résumé de la nuit passée et d'un score global évaluant la régularité de l'heure de coucher, le temps passé dans les différentes phases de sommeil et le temps total passé endormi.

Un réveil intelligent est également intégré et vous réveille via le moteur de vibrations en fonction de la qualité de votre sommeil durant un créneau de 30 minutes défini dans l'application. Cela fonctionne relativement bien mais les vibrations ne seront peut-être pas assez fortes pour les plus gros dormeurs.

…mais une montre de sport très limitée

Si on ne peut que saluer la pertinence de la Withings ScanWatch en matière de santé connectée, la partie dédiée au sport est bien plus problématique.

Il est possible de choisir jusqu'à 5 activités à sélectionner depuis l'écran de la montre parmi les 40 disciplines proposées. On retrouve des sports très grand public comme la marche à pied, la course, le vélo ou encore la natation mais aussi certaines disciplines plus pointues comme le kite-surf, le yoga ou la musculation.

La ScanWatch se veut très simple d'utilisation avec la détection automatique d'activité. Nous avons été très déçus par cette fonctionnalité qui n'a presque jamais marché correctement. Pour une marche rapide correctement enregistrée, combien de fois la ScanWatch a interprété une vaisselle peut-être trop vigoureuse ou une douche comme une sortie à vélo. Il est possible de supprimer les exercices enregistrés par mégarde dans l'application mais ces erreurs à répétition sont franchement agaçantes.

En utilisation la ScanWatch montre vite ses limites liées à son design. Prenons comme exemple l'une de nos séances cardio. 10 minutes de course, autant de vélo et 30 minutes d'elliptique. À chaque fois il faut presser la couronne longuement pour stopper l'exercice, revenir en arrière dans les menus puis retrouver l'activité suivante, valider, etc… Là encore, la chose est pénible, on aura plus vite fait de passer par le smartphone.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

L'affichage des données en cours d'exercice est également un problème. Pour préserver l'autonomie de la batterie, l'écran PMOLED s'éteint après une minute. Problème, il est parfois très utile de savoir la distance parcourue, son rythme cardiaque ou son chrono en temps réel et de ne pas avoir à réveiller la montre en plein effort, ce qui peut s'avérer particulièrement périlleux sur certaines machines.

Il aurait été judicieux par exemple d'ajouter à la ScanWatch un accéléromètre qui réveille l'écran en relevant le poignet. Pour la prochaine version ?

Enfin, et c'est une habitude chez Withings, la ScanWatch ne possède pas de puce GPS. Le smartphone sera indispensable pour suivre vos trajets au plus près. Un altimètre est lui intégré à l'appareil même si les résultats peuvent être parfois hasardeux, avec plusieurs étages prétendument gravis alors que l'on a pas quitté son bureau de la journée.

Des fonctionnalités accessoires mais pas inutiles

La Withings ScanWatch profite d'un écran pour afficher les notifications d'appels, de messages mais aussi de la plupart de vos applications installées. Inutile d'espérer lire un message long sur une surface d'affichage aussi limitée mais le système est parfait pour prendre connaissance de ses différentes alertes sans déranger ses proches ou interrompre une conversation. Les messages défilent automatiquement de gauche à droite assez rapidement pour être lus d'un coup d'oeil, pourvu qu'ils soient courts.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

La ScanWatch possède également une application Horloge, très classique avec un chronomètre, un minuteur et un réveil. L'heure ou le temps défini se règle grâce à la couronne, sans passer par le smartphone.

Autonomie : trois semaines minimum sans passer par la case recharge

S'il y a un point sur lequel la ScanWatch ne déçoit pas, c'est bien sûr son autonomie.

Le constructeur annonce 30 jours d'utilisation avec une seule charge. Nous avons mesuré de notre côté une autonomie d'environ 20 jours au poignet avant de devoir la recharger. C'est un peu moins que ce qu'indique Withings mais nous avons aussi utilisé la montre intensivement, ce qui explique la différence par rapport aux données fournies par Withings.

Le chargeur livré n'est pas à induction. Il faudra bien viser les deux petits connecteurs pour fixer correctement la montre, même si un aimant aide à la placer correctement. C'est un coup de main à prendre mais rien de difficile après quelques essais.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Withings ScanWatch : l'avis de Clubic

La nouvelle montre connectée de Withings est tout simplement la meilleure jamais conçue par le constructeur français. Elle conserve un look très élégant, intemporel et sa fabrication est exemplaire, même dans les plus infimes détails.

Les différentes analyses de l'oxygénation du sang, du sommeil ou du rythme cardiaque sont aussi simples que précises. L'application Health Mate reste une référence dans l'agrégation de données et Withings fait un travail remarquable de vulgarisation qui manque à bon nombre de ses concurrents.

Et pourtant la ScanWatch n'est pas sans défauts, principalement au niveau du suivi sportif, très restreint et s'il est largement suffisant pour tous ceux ne pratiquant qu'un seul sport, les plus aguerris seront vite frustrés.

Le vrai problème de cette nouvelle montre connectée reste son prix fixé à 299€ pour le modèle 42 mm que nous a prêtés Withings pour ce test. A ce tarif, la ScanWatch entre en compétition avec d'autres smartwatches comme l'Apple Watch, la Samsung Galaxy Watch et bon nombre de modèles sous Android Wear. Si ces appareils ne sont pas aussi précis dans leur analyse des données de santé, ils proposent un écran plus large, et tactile, une connectivité 4G et des fonctionnalités multimédias.

La ScanWatch n'est clairement pas une mauvaise montre connectée, bien au contraire. Il vous faudra seulement, si vous envisagez de vous la procurer, bien prendre conscience des limitations qu'implique une montre analogique avant de sauter le pas.

Withings Scanwatch

8

La Withings Scanwatch est l'un des traqueurs d'activité les plus complets et les plus sophistiqués sortis ces derniers mois. Le constructeur propose un appareil proposant de suivre au plus près sa condition physique tout en restant suffisamment clair et pédagogique pour expliquer chaque paramètre analysé.

La vraie limite de la Scanwatch réside dans son design analogique qui la rend très accessible à tous (ou presque à cause d'un prix très élevé) mais qui la prive d'une connectivité et d'une interactivité plus poussée ainsi que d'une interface plus complète, notamment pour le suivi sportif.

Les plus

  • Un design premium
  • Suivi santé complet
  • Vulgarisation des données collectées dans l'application
  • Autonomie exceptionnelle

Les moins

  • Le suivi sportif est trop limité
  • Une détection d'exercice qui se déclenche trop souvent par erreur
  • Pas de puce GPS
  • Des erreurs lors de l'analyse de la fréquence cardiaque

Design 9

Suivi d'activité physique 8

Suivi sportif 6

Connectivité 7

Autonomie 9

Modifié le 07/09/2020 à 10h36
11
8
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
Cyberpunk 2077 : malgré les promesses de CD Projekt, le studio passe en mode crunch
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
scroll top