Un processeur alimenté par des fréquences radio pour des appareils connectés sans batterie

17 janvier 2019 à 08h56
0

La société Wiliot a présenté un processeur mobile qui n'a pas besoin de batterie pour être alimenté. Cette puce révolutionnaire intéresse déjà de grands groupes comme Samsung et Amazon.

L'Internet des Objets (ou IoT) est le prochain marché sur lequel les entreprises tech travaillent d'arrache-pied. Dans quelques années des millards d'appareils seront reliés au réseau, que ce soit dans le domaine de la domotique, de la santé, ou encore des produits vestimentaires. Seul problème : tous ces produits connectés nécessitent une alimentation électrique générée par une batterie, un domaine technologique qui n'a pas particulièrement avancé ces dernières années.

Une puce auto-alimentée qui ne nécessite aucune batterie

L'entreprise Wiliot a peut-être la solution pour contourner ce problème d'alimentation. La startup vient de présenter un processeur minuscule et auto-alimenté : pour fonctionner, celui-ci récupère l'énergie à travers les ondes Wi-Fi, cellulaires et Bluetooth présentes autour de lui.

La puce peut ensuite alimenter un processeur ARM, connecté à une puce Bluetooth et à un ensemble de capteurs. Elle peut, selon Wiliot, servir à n'importe quel appareil connecté et pourra être intégrée aux plus petits objets ou systèmes vestimentaires. Le composant est également capable d'analyser des mesures comme la température ou la pression de l'air, d'indiquer un lieu et de transmettre les données dans le cloud, via une connexion avec un smartphone équipé d'un dispositif Bluetooth connecté à Internet.

Les premiers produits équipés pourraient arriver d'ici 2020

La startup donne des cas concrets d'usage, comme signaler à une machine à laver intelligente les réglages optimaux pour le lavage, ou encore commander automatiquement un aliment lorsque la puce détecte que celui-ci manque au frigo. Les différents capteurs atmosphériques peuvent également donner un suivi détaillé de l'état de produits en construction sur une chaîne de fabrication.

Le procédé développé par Wiliot intéresse énormément les géants de la tech. Samsung et Amazon ont déjà investi dans la société, valorisée dès à présent à 120 millions de dollars. La puce devrait être disponible dès cette année, de manière limitée, avant une commercialisation plus massive dès 2020.

Source : The Verge

5
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
scroll top