Bird et Lime poursuivis par un collectif de défense des droits des personnes handicapées

Bastien Contreras Contributeur
23 janvier 2019 à 10h46
0
Lime

Aux États-Unis, une action en justice a été lancée à l'encontre de plusieurs sociétés de partage de trottinettes électriques, telles que Bird et Lime. En cause : la difficulté pour les personnes handicapées de circuler sur les trottoirs, à cause du stationnement intempestif de ces moyens de transport.

Si vous habitez dans une ville où sont disponibles les trottinettes électriques Bird ou Lime, vous avez probablement constaté leur stationnement parfois anarchique. Et ce qui n'est qu'un désagrément lorsqu'on se déplace à pied peut constituer une véritable entrave à la circulation pour les personnes en situation de handicap.

Les personnes en situation de handicap empêchées de circuler

Par conséquent, une plainte a été déposée contre la ville de San Diego, en Californie (États-Unis), ainsi que contre plusieurs entreprises, dont Bird et Lime. Il s'agit d'un recours collectif, initié par un groupe de défense des droits des personnes en situation de handicap.

Selon les plaignants, la présence de trottinettes électriques, laissées n'importe où, empêcherait une partie des usagers d'accéder normalement aux trottoirs, aux passages piétons, ou encore aux arrêts de transports en commun. Ils accusent également les sociétés de ne rien faire pour résoudre le problème, pourtant connu.

En conséquence, la partie civile demande l'interdiction des trottinettes électriques, en mouvement ou en stationnement, sur les zones considérées comme piétonnes.

Les plaintes se multiplient

Cette affaire n'est cependant pas une première aux États-Unis. En effet, dans le comté de Los Angeles, une association de piétons a intenté une action en justice, estimant avoir subi des blessures causées par des trottinettes abandonnées. De même, le mois dernier, la famille d'un homme mortellement blessé par un engin défectueux de Lime, à Dallas, a porté plainte contre cette entreprise, ainsi que contre Bird et Segway.

Aucune d'entre elles n'a souhaité réagir à ces affaires dans l'immédiat. Lime a toutefois souligné qu'elle mettait la sécurité au cœur de ses préoccupations. Il y a deux mois, la société avait d'ailleurs annoncé investir 3 millions de dollars pour une nouvelle campagne de sensibilisation. Une mesure qui pourrait s'avérer insuffisante aux yeux de la loi.

Rappelons qu'en France, la ministre des Transports Elisabeth Borne a demandé à interdire l'utilisation des trottinettes électriques en libre service sur les trottoirs.

Source : Ars Technica
9 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top