5 millions de mots de passe "associés" à Gmail publiés sur le Net

11 septembre 2014 à 16h48
0
Une liste contenant des combinaisons d'identifiants et de mots de passe a été publiée sur un forum russe avec plusieurs millions de comptes Gmail. Toutefois Google affirme ne pas avoir été piraté.
006E000004467884-photo-ic-ne-gmail-pour-android-logo.jpg

Quelque 5 millions d'identifiants et mots de passe rattachés à des comptes Google ont été brièvement publiés ces dernières heures. Toutefois Google explique que ses serveurs n'ont pas été hackés. La situation n'est pas aussi alarmante qu'elle n'y parait.

Selon plusieurs victimes et des experts en sécurité, ces combinaisons auraient été utilisées sur d'autres services tiers pour lesquels les internautes ont fait usage d'une adresse Gmail en s'y inscrivant. Même si certains utilisateurs pourraient avoir fait usage du même mot de passe pour leur compte Google, ceux listés seraient relativement anciens.

Sur son blog dédié à la sécurité, Google explique que moins de 2% des combinaisons listées auraient fonctionné, « et notre système anti hacking aurait bloqué plusieurs de ces tentatives de connexions ».

Quelques sites ayant récupéré cette liste proposent de saisir son adresse Gmail afin de savoir si son compte y est mentionné. Rendez-vous ici ou ici.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
NVIDIA achète ARM pour 40 milliards de dollars
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
scroll top