Les cellules Peltier sur le point de faire leur comeback dans les kits de refroidissement ?

bloc watercooing EK © © Linus Tech Tips // YouTube
© Linus Tech Tips // YouTube

Et si l'effet Peltier revenait sur PC ? Si l'on en croit un étrange bloc de watercooling signé EK et dévoilé dans une vidéo de la chaîne YouTube Linus Tech Tips, cet effet thermoélectrique pourrait de nouveau servir pour refroidir certains composants… à condition d'être raccordé à des alimentations maousses.

Utilisé dans des domaines d'application variés, allant des plus exigeants (aérospatiale, recherche, armement) aux plus courants (glacières, réfrigérateurs…), l'effet Peltier pourrait signer son retour sur certains systèmes de dissipation sur PC. C'est en tout cas ce que les amateurs de hardware les plus attentifs (et connaisseurs) ont pu découvrir suite à la présentation par la chaîne Linus Tech Tips d'un nouveau bloc de watercoooling.

Un bloc de watercooling un peu particulier

Conçu par la marque slovène EK, spécialisée dans les solutions de watercooling customs, ce dernier recèle de câbles laissant à penser qu'il utilise le principe de transferts thermoélectriques découvert en 1834 par le physicien français Jean-Charles Peltier et utilisé ici à des fins de refroidissement, pour évacuer la chaleur produite par un Core i9-10900K cadencé à 5,4 GHz.

Une thèse renforcée par le fait que Linus Sebastian utilise une alimentation de 1 600 W pour la configuration présentée dans sa vidéo. Une capacité surdimensionnée au regard du reste des composants utilisés, note le site spécialisé HardwareHeaven, mais qui correspondrait bien à l'importante puissance électrique requise pour un système basé sur l'effet Peltier.

Un système peu pertinent pour le grand public… car trop gourmand en énergie

C'est d'ailleurs le principal problème des cellules Peltier : leur consommation est trop importante pour le commun des mortels, ce qui limite par essence leur intérêt auprès du grand public. Une gourmandise en énergie d'autant plus problématique que celle des autres composants devient elle aussi plus importante depuis quelques années, notamment en matière de processeurs et de cartes graphiques .

S'il se base bien sur l'effet Peltier, on imagine par conséquent que le waterblock fourni par EK pour les besoins de la vidéo n'a pas vocation à être produit en masse, mais plutôt en série limitée à destination d'un public restreint.

Source : HardwareHeaven

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
12
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

NVIDIA : le DLSS 2.0 arrive sur Linux via Proton, sur l'Unreal Engine 5 et sur quelques AAA
Intel : Apple devrait réduire ses achats de processeurs mobiles de moitié et faire perdre 10 % de part de marché au fondeur
Intel : une DG1 décevante mais une DG2 aux performances des RTX 3070 Ti ?
Le futur Exynos de Samsung, boosté au RDNA 2 d'AMD et supportant le Ray-Tracing, serait annoncé en juillet
Environ 25 % des cartes graphiques ont été achetées par des mineurs de crypto-monnaies au premier trimestre 2021
AMD : jusqu'à 128 coeurs Zen 4 pour les prochaines les puces EPYC et Threadripper ?!
Premiers résultats de la carte graphique Intel Xe DG1 : il vaut quoi, ce GPU ?
AMD : à sa sortie le 22 juin, FidelityFX Super Resolution (FSR), sera supporté par sept jeux
Lenovo IdeaPad 3 : 100€ de réduction sur ce PC portable 14 pouces sous Ryzen 5
Intel : la SST (Speed Select Technology) ralentirait les processeurs de 10%, mais un correctif est en préparation
Haut de page