Sonder : un clavier personnalisable à touches E Ink

15 juin 2015 à 09h45
0
Le Sonder keyboard est un nouveau clavier personnalisable constitué de touches à écrans E Ink, sur lesquelles on peut afficher les raccourcis clavier de logiciels comme Photoshop.

Vous souvenez-vous des Art Lebedev Optimus ?



Vous souvenez-vous des fameux claviers Optimus, du studio de design russe Art Lebedev ? Ils ont fait couler beaucoup d'encre entre 2007 et 2011, d'abord en raison de leur attrait, puisqu'ils intègrent un petit écran OLED dans chacune de leur touche, puis en raison de leurs reports successifs et surtout de leurs prix excessifs, de 750 à 1 500 euros avec ou sans pavé numérique.

Quatre ans plus tard, le concept du clavier constitué d'écrans ne s'est toujours pas démocratisé. Il n'y a d'ailleurs pas franchement eu d'alternative aux Optimus, si ce n'est des claviers à rétro-éclairage RGB personnalisable, comme le Razer BlackWidow Chroma, qui permet de regrouper des lots de touches par zones en les colorant différemment.

01E0000008073094-photo-sonder-keyboard.jpg

Sonder, une alternative économique au clavier à écrans



Mais la semaine dernière, un jeune studio de design australien a fait ses débuts en présentant le Sonder keyboard, qu'on pourrait présenter comme une alternative économique de l'Optimus Populis. Ce clavier sans pavé numérique s'inspire du clavier sans fil Apple, auquel il compte prendre la place face à un Mac, mais il intègre un écran E Ink par touche. Du moins dans la majorité de ses touches (50 sur 78).

L'objectif reste le même : personnaliser le clavier à l'envie. On peut modifier sa localisation, c'est-à-dire passer du Qwerty au Dvorak par exemple, ou même à une disposition ne recourant pas à l'alphabet latin. On peut aussi et surtout afficher les icônes représentant les raccourcis clavier de logiciels tels qu'Adobe Photoshop, Apple Logic Pro ou un jeu vidéo.

0140000008073096-photo-sonder-keyboard.jpg

Ces touches personnalisables sont naturellement éclairées. La technologie de l'écran à encre électronique, celle des liseuses de livres électroniques, ne produit pas de lumière, mais ça n'aurait aucun sens d'afficher des icônes sur un clavier pour qu'elles soient invisibles dans l'obscurité.

Malheureusement le clavier s'en tient à la disposition ANSI, celle des claviers américains, il lui manque une touche pour être utilisé en Azerty ou avec n'importe quelle autre disposition ISO (celle sur laquelle nous trouvons < et >). Et ses touches de fonction non-personnalisables sont celles du Mac, alors qu'un tel clavier devrait pouvoir être universel.

Le clavier Sonder est quoi qu'il en soit disponible en pré-commande, au prix de lancement de 200 dollars (australiens ?) au lieu de 300. Mais comme pour l'Optimus, nous ne sommes pas à l'abris d'un délai infini voire d'un abandon, alors méfiance !

021C000008073098-photo-sonder-keyboard.jpg

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Une étude montre que les cyclistes
Ecosia : le moteur de recherche plante désormais un arbre toutes les 0,8 s

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top