Clavier : Azerty ou Bépo ? L’Afnor veut votre avis

le 08 juin 2017
 0
L'Afnor, l'Association Française de Normalisation, s'intéresse une nouvelle au clavier et, en particulier, à la disposition des touches. L'Azerty, né au 19e siècle, est utilisé par quasiment tous les Français bien qu'il ne fasse pas l'objet d'une véritable norme. Mais depuis quelques années un nouveau clavier, le Bépo, semble attirer de plus en plus d'adeptes.

Le Bépo est né après 2005 et il existe déjà des claviers Bépo dans le commerce. Puisqu'il est de plus en plus utilisé, en parallèle du clavier Azerty, il devient intéressant de connaître l'avis des utilisateurs.

Mise à jour : L'Afnor a précisé qu'il ne s'agit ici que de récolter l'avis des internautes, de façon à créer une charte qui pourra être, ou non, suivie par les constructeurs. Ces derniers pourront donc toujours proposer les versions actuelles AZERTY, QWERTY pi BéPO de leurs claviers, s'ils le souhaitent.

Bépo et Azerty : les deux écoles retenues par l'AFNOR



Depuis 2015, l'Afnor (Association Française de Normalisation) est chargée par le ministère de la Culture de s'interroger sur la norme des claviers et sur la nécessité, ou non, de réformer. Après avoir passé plus d'un an à consulter des spécialistes du domaine, notamment des linguistes et des représentants de l'industrie informatique, ou encore des médecins spécialisés dans les mains et les maladies liées au travail sur ordinateur, elle a retenu deux claviers.

D'un côté, il y aurait un clavier Azerty, donc classique, mais légèrement amélioré concernant les caractères spéciaux, notamment les accents et les guillemets français.

De l'autre, le clavier Bépo (ou Bépoè), où la disposition des lettres change complètement. Il a l'avantage d'avoir été conçu en fonction de la fréquence des lettres dans la langue française et de permettre certains caractères spéciaux comme les majuscules accentuées sans besoin de passer par un code ou une manipulation compliquée.

Quoiqu'il en soit, l'AFNOR précise bien que les deux types de claviers seront retenus à la fin de la consultation : il n'est pas question d'en imposer un type aux Français.

01F4000005652238-photo-afnor-logo.jpg


Une consultation publique pour la nouvelle norme française



L'AFNOR n'a pas l'intention de prendre sa décision à la légère sans consulter les premiers concernés : celles et ceux qui utilisent un clavier tous les jours, notamment pour le travail. L'association a donc lancé une consultation publique sur son site Internet, où chacun peut voter pour l'un ou l'autre clavier et donner son avis. En particulier, l'Afnor demande aux internautes quelles sont les améliorations qu'il serait utile d'apporter à l'un et l'autre de ces claviers.

Le dépouillement se fera le 12 juillet 2017 à Paris, puis l'Afnor validera la nouvelle norme en septembre 2017. Mais pas d'inquiétude : puisque les deux types de claviers seront recensés dans la nouvelle norme, on continuera de trouver tous les types de clavier dans le commerce comme on trouve aujourd'hui des claviers Qwerty, bien que le standard français soit l'Azerty.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Un ancien cadre de Mozilla accuse Google d’avoir sciemment saboté Firefox
Facebook travaille sur son propre assistant vocal, pour concurrencer Alexa et Siri
Face aux géants comme Alibaba, Amazon ferme sa marketplace en Chine
Pinterest pèse 12,7 milliards de dollars et fait une entrée réussie en Bourse
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
L'UE vote en faveur d'une nouvelle limite d'émission de CO2 pour les camions
Test LIFX Beam : l’éclairage connecté au service du design d’intérieur
Oups : Facebook a
Programmation : quels langages sont les plus recherchés et rémunérateurs ?
Google et Amazon font la paix : Chromecast va désormais supporter Amazon Prime Video
Finalement, Pepsi abandonne son idée de mettre de la publicité en orbite
MSI annonce que les cartes mères en chipset AMD 300 supporteront bien les Ryzen 3000
Mi 9 SE, trottinette électrique : Xiaomi signe une distribution exclusive avec Fnac Darty
Notre-Dame de Paris : Drones, robots... La technologie de plus en plus sollicitée par les secours
Les GAFAM désarment un projet de loi protégeant les données personnelles des utilisateurs
scroll top