Réduction active du bruit et brevets : Bose attaque Beats en justice

28 juillet 2014 à 08h35
0
Le spécialiste de l'audio Bose accuse son concurrent Beats, récemment racheté par Apple, d'avoir enfreint plusieurs de ses brevets et demande à la justice américaine de bloquer la vente des produits concernés.

00B4000006023228-photo-bose-quietcomfort-20.jpg
Bose a déposé le 25 juillet dernier deux plaintes accusant son concurrent Beats d'avoir violé sa propriété intellectuelle dans la conception de plusieurs des casques de sa gamme Studio. Il y réclame l'interdiction d'importer les produits Beats sur le sol américain, accompagnée bien sûr de copieux dommages et intérêts. La première de ces plaintes est adressée au tribunal du Delaware, tandis que la seconde est directement adressée à l'agence américaine en charge du commerce international (US ITC).

Motif de la plainte ? Bose vise tout particulièrement les produits Beats muni d'un dispositif de réduction active du bruit environnant (noise cancelling) et cite nommément les casques Studio et Studio Wireless de son concurrent. Dans ses deux plaintes, la société met en avant les travaux réalisés par son fondateur, le Dr Bose, autour de ce concept, et rappelle que ses propres casques à réduction active sont associés à une propriété intellectuelle précise. Le QC20, son dernier casque à réduction active, serait ainsi protégé par 14 brevets déposés, auxquels s'ajoutent 13 brevets en cours d'examen.

Bose n'attaque pas directement l'utilisation de la réduction active au sein des produits Beats, mais plutôt la façon dont ce dernier l'a implémentée au sein de ces casques Studio. Le premier brevet mentionné dans les plaintes de Bose se rattache par exemple à un dispositif électronique visant à réduire la latence dans le traitement du signal sonore remonté par le micro intégré. Un autre est relatif à l'adaptation automatique de la réduction active en fonction du type de média écouté. Bose affirme être en mesure de prouver que cinq de ses brevets ont été violés par Beats.

Il réclame en conséquence que les produits Beats concernés soient interdits à l'importation, à la promotion et à la vente sur le sol américain, ainsi que le versement de dommages et intérêts pour le préjudice « irréparable » dont il a été victime, dans un délai maximum de quinze mois. Aucun des deux constructeurs n'a officiellement commenté cette double action, qui intervient alors que Beats est engagé dans une procédure de rachat par Apple dans le cadre d'une transaction à 3 milliards de dollars.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top