Le PDG de Tesla soupçonne l'un de ses employés de sabotage dans son usine

le mardi 19 juin 2018
Rien ne va plus chez Tesla. C'est ainsi que dimanche dernier, tard le soir, le PDG de la société a envoyé un mail à tous ses employés indiquant qu'il accusait l'un de ses collaborateurs de sabotage.

Mise à jour du 21/06 :
Comme l'a remarqué CNBC, Tesla a porté plainte contre un ancien ingénieur de l'entreprise. Martin Tripp aurait envoyé des données importantes de l'entreprise et fait de fausses déclarations auprès de la presse. Dans la plainte, il est indiqué que l'ancien employé a "admis avoir écrit un logiciel qui a permis de pirater le système d'exploitation de fabrication et avoir transféré des GO de données de Tesla à d'autres entités".

L'histoire est digne du scénario d'un film américain. Dimanche dernier, Elon Musk, PDG de l'entreprise Tesla, a indiqué par mail à l'ensemble de ses collaborateurs que l'un de leurs collègues avait saboté les codes internes de l'un des principaux systèmes de l'entreprise, en plus d'avoir exporté un grand nombre de données sensibles de la société, hors de ses murs.

Voici une traduction de l'e-mail qu'auraient reçu les employés, selon CNBC :

« J'ai été consterné d'apprendre cette fin de semaine qu'un employé de Tesla avait saboté nos opérations de façon importante et dommageable. Il s'agissait notamment de modifier directement le code du système d'exploitation Tesla Manufacturing Operating System sous de faux noms d'utilisateur et d'exporter de grandes quantités de données Tesla hautement sensibles à des tiers inconnus.

L'étendue de ses actions n'est pas encore claire, mais ce qu'il a admis jusqu'à présent est assez mauvais. Sa motivation déclarée est qu'il voulait une promotion qu'il n'a pas reçue. À la lumière de ces actions, ne pas le promouvoir était certainement la bonne décision.

Toutefois, il se peut que la situation soit beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît, de sorte que l'enquête se poursuivra en profondeur cette semaine. Nous devons déterminer s'il agissait seul ou avec d'autres personnes chez Tesla et s'il travaillait avec des organisations extérieures
».

visite de l


Une période difficile pour Tesla, à laquelle s'ajoute ce sabotage


Tesla vit actuellement une période difficile. Entre l'annonce faite il y a quelques jours indiquant que l'entreprise allait se séparer de 9 % de ses effectifs, et l'augmentation de la cadence de production des modèles 3 afin d'atteindre 5 000 unités par semaine d'ici à la fin du trimestre, il semblerait que l'ambiance au sein de la société américaine continue de se ternir de jour en jour...

L'enquête diligentée depuis la découverte du sabotage devrait maintenant continuer afin de découvrir si les données volées par l'auteur des faits ont été transmises à d'autres entreprises concurrentes.

Modifié le 21/06/2018 à 09h40
scroll top