Voiture autonome : le kit à 1000 dollars de George Hotz se précise

10 juin 2016 à 18h45
0
Le projet de voiture autonome vraiment grand public de George Hotz et de sa société Comma.ai se précise. Il serait lancé dès cette année à un tarif défiant toute concurrence.

Six mois après avoir présenté son projet à Bloomberg, George Hotz a montré ses avancées à The Verge, qui a eu droit à une démonstration en conditions réelles dans les environs de Las Vegas.

Le génie de l'informatique, rendu célèbre par le tout premier piratage de l'iPhone alors qu'il n'avait que 17 ans, a emmené le reporter sur l'Interstate 15, où il a pu enclencher le pilote automatique. Le journaliste rapporte que le système est suffisamment efficace et rassurant pour qu'ils se soient pris dans une conversation et qu'ils aient manqué la sortie. Plutôt impressionnant pour une société qui n'a que 10 mois, estime le rédacteur.

Il n'est pas encore parfait pour autant. Lorsque Hotz, qui rappelle que le système est encore en développement, a tenté d'emprunter des bretelles au pilote automatique, il a dû reprendre le contrôle à plusieurs reprises. Le système allait trop vite ou avait trop tendance à suivre et donc à reproduire les erreurs de la voiture précédente.

0230000008469166-photo-portrait-de-george-hotz-de-comma-ai.jpg

Une intelligence artificielle qui apprend des humains

C'est que, comme le nom de la société qu'il a spécialement fondée l'indique, le système de Comma.ai repose sur une intelligence artificielle, plutôt que sur une liste de règles prédéfinies. Le pilote automatique recourt au machine learning pour apprendre à conduire, continuellement, en observant l'humain faire.

Mais alors que la conduite autonome promet à terme de faire mieux que l'Homme, comment faire avec cette approche ? Hotz répond que « tous les bons conducteurs sont bons de la même manière, tandis que tous les mauvais conducteurs sont mauvais de manières différentes ». Les mauvaises conduites seraient ainsi noyées dans la masse et ignorées.

03E8000008469170-photo-portrait-de-george-hotz-de-comma-ai.jpg
George Hotz et la petite équipe de Comma.ai

L'équivalent d'une Tesla pour 1000 dollars

Le système n'est pas encore capable de changer de file à la demande, mais il devrait à terme offrir des prestations semblables à celles du pilote automatique de Tesla.

D'ailleurs George Hotz ne relèvera finalement pas le défi qu'il avait lancé à Elon Musk. L'arrogant programmeur devenu entrepreneur justifie tant bien que mal : « J'ai réalisé que Tesla n'est pas notre concurrent, nous n'avons d'ailleurs presque pas de concurrent. Tesla ne vendra jamais de système de pilotage automatique de deuxième monte pour Honda Civic (l'équivalent américain d'une Renault Clio, NDLR). C'est ce que nous faisons. »

035C000008469172-photo-portrait-de-george-hotz-de-comma-ai.jpg
Le système est installé sur une banale Acura, marque américaine de Honda

Comma.ai développe un produit pour le grand public. Le produit, qui fera « la taille d'une boîte à pain », ne sera « pas plus difficile à monter qu'un meuble Ikea ». « Si votre voiture est équipée de l'ESP et d'une direction assistée électronique (motorisée), il y a de grandes chances pour qu'on puisse la faire fonctionner, » précise George Hotz.

Il a annoncé qu'il serait vendu « moins de 1 000 dollars », « certainement d'ici la fin de l'année ».

Enfin, la société lancera ce mois-ci une application baptisée Chffr (prononcé chauffeur), qui permettra entre temps à l'intelligence artificielle d'apprendre à conduire. Les automobilistes qui auront le plus conduit avec gagneront des points Comma qu'ils pourront échanger contre des lots encore indéterminés, probablement le produit.

À lire aussi : General Motors rachète le spécialiste du pilote automatique Cruise Automation

0355000008469168-photo-portrait-de-george-hotz-de-comma-ai.jpg

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top