Paris généralise le paiement mobile du stationnement

Paris étend comme prévu le paiement en ligne du stationnement à toute la ville. Les automobilistes pourront désormais payer leur ticket virtuel puis prolonger ou raccourcir leur la durée de stationnement à distance, depuis leur smartphone, leur téléphone ou leur ordinateur.

Le service P Mobile a été mis en service en juillet 2014 dans les quatre premiers arrondissements de Paris. Un an plus tard, le paiement dématérialisé est finalement étendu aux 150 000 places de stationnement en voirie. Et cette fois les titulaires d'abonnements résident ou professionnel ne sont pas servis dans un second temps.

012C000008109028-photo-logo-p-mobile.jpg

Ouvertement hostile à l'automobile, Paris succède à une vingtaine de villes de la région parisienne et à plus de 50 villes en France. Le service a fait ses débuts il y a plus de cinq ans à Issy-les-Moulineaux, une ville de banlieue limitrophe réputée pour ses prestations numériques. Les 100 000 automobilistes qui utilisent ce service en région parisienne peuvent utiliser les mêmes applications avec leurs comptes existants. Elles rendent strictement le même service, mais elles sont néanmoins plusieurs : P Mobile, éditée par la ville de Paris, My Vinci Park ou PayByPhone, éditées par les prestataires.

Le principe est le même : on saisit le code de la zone (affiché sur les horodateurs) et on paie le stationnement pour la durée de son choix depuis son téléphone. On est alerté par SMS ou sur Apple Watch (selon l'application retenue) 10 minutes avant l'expiration du stationnement. On peut alors prolonger son stationnement sans se déplacer, ce qui évite les aller-retour à l'horodateur pour renouveler son ticket toutes les deux heures.

On peut aussi le raccourcir et se faire rembourser la différence, ce qui est impossible avec les horodateurs. Autrement les tranches par quart d'heure, le maximum de deux heures renouvelables, la tarification, tout est strictement identique au paiement par le biais d'un horodateur.

Ceux qui ne sont pas équipés d'un smartphone Android ou d'un iPhone peuvent accéder au service par le biais d'un site Internet mobile, d'un site Internet pour ordinateur ou encore d'un serveur vocal non surtaxé (01 74 18 18 18).

Les agents de surveillance de la voie publique (ASVP), autrefois appelés pervenches, sont donc munis de terminaux connectés avec lesquels ils vérifient le paiement et verbalisent le cas échéant.

Le service est disponible dès à présent.

035C000008109030-photo-paybyphone.jpg

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Des nano fils de niobium pour nos objets connectés
Microsoft présente Cortana Analytics pour les entreprises
Sonos 5.4 : la mise à jour qui améliore le rendu sonore
Samsung : la réalité virtuelle et la 3D sans lunettes en HD avec des écrans 11K ?
Infos US de la nuit : Windows 10 prépare une campagne publicitaire géante
Apple s’octroierait 92% des profits de l'industrie du smartphone
La planète Pluton se dévoile en images
Android Wear : le partage de montre à montre en approche
Windows 10 : les versions boites se dévoilent en images
Terminologie : Ne dites plus
Haut de page