Drones passeurs de drogue, ou à la Maison Blanche : des "no-fly zones" chez DJI

02 février 2015 à 18h34
0
Suite à la découverte d'un drone passeur de drogue au Mexique et à un accident dans le jardin de la Maison Blanche, DJI va imposer des no-fly zones sur ses produits grand public.

Si les règles essentielles du Code de la route sont connues de tous, y compris des cyclistes qui n'ont pas de permis à passer, on ne peut pas en dire autant des lois régissant l'espace aérien. Or, ces dernières années, les drones civils se sont largement démocratisés. Certains grands enfants volent à relativement haute altitude, sur des distances assez importantes, et peuvent parfois, avec tout le bon sens du monde, enfreindre sans le savoir la législation.

DJI leur prépare ainsi, depuis quelque temps, une mise à jour de firmware qui leur imposera techniquement le respect de certaines des règles les plus importantes, en intégrant des zones d'exclusion aérienne et en créant des barrières virtuelles.

Des crashs à la Maison Blanche et à la frontière mexicaine

Cette mise à jour était en préparation depuis quelque temps, mais l'actualité a poussé ce fabricant, l'un de ceux qui a le plus contribué à la démocratisation des drones grand public, à avancer sa sortie.

Un drone DJI Phantom s'est effectivement écrasé sur la pelouse de la Maison Blanche la semaine dernière, mettant en alerte les services secrets. Le pilote s'était rapidement livré aux forces de l'ordre. C'est un agent du gouvernement américain, résidant à quelques blocs, qui volait sur son temps libre lors d'une soirée arrosée entre amis.

Un peu plus tôt, toujours en Amérique du Nord, les autorités avaient intercepté un autre drone DJI qui tentait de faire passer de la drogue en provenance du Mexique en traversant la frontière.

03E8000007885561-photo-dji-phantom-2-vision.jpg

DJI publiera donc prochainement une mise à jour obligatoire qui empêchera ses drones de la série Phantom 2 de survoler de nombreuses no-fly zones, telles que l'espace aérien de Washington ou 10 000 aéroports. Les drones modernes reposent en grande partie sur un GPS pour se stabiliser, c'est ce qui a permis de les démocratiser, il est donc assez facile de leur appliquer des barrières. Le modèle Inspire 1 et ceux de la série Spreadwing, nettement plus onéreux et destinés à un usage professionnel, ne sont pas concernés.

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
Jeff Bezos lance un fonds de 10 milliards de dollars pour lutter contre le dérèglement climatique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top