Northvolt et Hydro s'associent en Norvège sur le recyclage des batteries de voitures

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
04 juin 2020 à 16h43
4
voiture électrique charge recyclage © Pixabay
© Pixabay

Hydro Volt, co-entreprise réunissant Northvolt et Hydro, a vu le jour en début de semaine pour permettre de recycler les matériaux des batteries des voitures électriques sur le territoire norvégien.

Un centre de recyclage ouvrira en 2021 en Norvège pour traiter ces matériaux, aussi précieux pour les constructeurs que néfastes pour l’environnement, s'ils ne sont pas gérer correctement en fin de vie.

Hydro et Northvolt, partenaires depuis 2019

La création de cette nouvelle co-entreprise témoigne du renforcement d'un partenariat qui a débuté en 2019 suite à un investissement d’Hydro dans Northvolt, scellant la collaboration entre le spécialiste de l’aluminium et le constructeur de batteries.

La nouvelle société constituée, Hydro Volt, débutera ses activités à Fredrikstad l’année prochaine. Elle commencera par recycler les batteries usagées des véhicules électriques présents sur le territoire norvégien.

Emma Nehrenheim, directrice environnementale en charge de l'unité commerciale de recyclage « Revolt », à Northvolt, a précisé : « l'objectif de Northvolt est que 50 % de notre matière première en 2030 provienne de batteries recyclées. Le partenariat avec Hydro est une pièce importante du puzzle pour sécuriser un apport externe en matériaux avant que nos propres batteries ne nous reviennent ».

Le projet Revolt sera alimenté par Hydro Volt

Avec son projet Revolt, Northvolt tend à réduire ses besoins en matières premières minières tout en sécurisant ses sources d’approvisionnements. Prendre part dans une filière de recyclage de ces matières lui permet également de réduire son impact sur l’environnement lors de la production des cellules de batteries.

Le centre de recyclage sera capable de traiter jusqu’à 8 000 tonnes de batteries usagées par an grâce à une automatisation importante. Cette capacité augmentera à l’avenir, dès que le système sera rodé et perfectionné.

Ce partenariat est une démonstration des synergies possibles entre des entreprises évoluant dans différents domaines, dont les savoir-faire peuvent se révéler complémentaires.

Arvid Moss, vice-président exécutif du développement énergétique et corporatif chez Hydro, a déclaré à ce sujet : « Nous sommes ravis des opportunités que cela représente. Hydro Volt peut traiter l'aluminium des batteries en fin de vie dans le cadre de notre chaîne de valeur totale des métaux, contribuer à l'économie circulaire et en même temps réduire l'empreinte climatique du métal que nous fournissons ».

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
PPano
C’est un bon début, mais il va en falloir bon nombre d’usine comme celle là pour arriver à quelque chose…
PEPSIMAX
C’est pas super écologique tout ça…
Nmut
Ca l’est bien plus que creuser toujours plus profond pour récupérer les métaux et « laisser » dans la nature les batteries usagés (ou les cramer, cela revient au même), non?
philouze
vu la tendance à la réutilisation des cellules avant mise en recyclage… on a plutôt un problème de manque de cellules dans la filière du recyclage : elles tiennent 20 ans et la vente «&nbsp;en masse&nbsp;» (si j’ose dire) a commencé réellement en 2013.<br /> Donc les arrivées en masse de cellules se feront à partir de 2033.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Un PC portable Asus 15
Gaia-X : on en sait désormais plus sur le fonctionnement du futur Cloud européen
Avec Odyssey, Elite Dangerous posera un pied à terre
Samsung Galaxy Tab A : une bonne alternative à l'iPad à moins de 215€
Overcooked est gratuit sur l'Epic Games Store
PSA et Punch Powertrain officialisent une nouvelle co-entreprise pour développer des moteurs hybrides
Séduit par la supercar électrique Lotus Evija ? Découvrez son configurateur en ligne
L'application de messagerie Signal se pare d'une nouvelle option pour flouter automatiquement les visages
SpaceX : le lanceur Falcon 9 fête ses 10 ans avec un nouveau succès
Rivian dépose le nom de deux nouveaux véhicules
Haut de page