Du sel découvert sur la surface d'Europe, la lune de Jupiter

Marion LHostis Contributrice
16 juin 2019 à 15h23
0
Europe

C'est une annonce qui laisse rêveur. Des scientifiques ont découvert que l'une des lunes de Jupiter, Europe, pourrait contenir du chlorure de sodium à sa surface, l'équivalent de notre sel marin.

Europe est un satellite entièrement recouvert de glace qui se trouve avoir la surface la plus lisse de tout le système solaire. C'est la quatrième plus importante lune de Jupiter et c'est à présent l'un des satellites de notre système qui concentre le plus d'attention.

Des ressemblances avec la Terre


On savait que du sel se trouvait sur la surface d'Europe, mais les scientifiques pensaient jusqu'à présent qu'il était composé de sulfates. C'est en observant la surface du satellite avec la technologie du télescope spatial Hubble qu'ils ont émis l'hypothèse que les traces de couleur jaunâtre observées sur la glace seraient en réalité des marques de chlorure de sodium. « En réalité, nous n'avons jamais réellement mesuré un océan avec principalement des sulfates comme sels » a ainsi déclaré Samantha Trumbo de l'Institut Technologique de Californie au New Scientist.

Le sel proviendrait de l'océan se trouvant en dessous de la couche de glace. Au vu de sa composition, l'eau pourrait bien ressembler à celle des mers terrestres. « Si c'est du chlorure de sodium, cela signifie que ça se rapproche de ce qu'on trouve sur Terre. Si on le léchait, il aurait probablement un goût familier et salé » a en effet ajouté Samantha Trumbo.

De là à s'imaginer des cellules vivantes, il n'y a qu'un pas pour les plus optimistes.

Europe Jupiter

Suffisant pour imaginer une vie lunaire ?


Cette découverte laisse penser que la lune de Jupiter aurait un milieu moins hostile que les autres satellites du système qui sont, eux, loin d'être des territoires accueillants. Pour l'instant, aucun signe de vie n'a néanmoins été observé sur l'astre. Il faut dire que la couche de glace de plusieurs kilomètres qui enferme l'eau à l'état liquide d'Europe complique considérablement les recherches.

C'est donc, comme pour cette découverte, en scrutant les traces formées par les résidus d'eau qui remontent sous la glace, que l'on peut espérer en savoir plus sur une quelconque présence de vie.

Par cette découverte, Europe, qui porte le nom d'une princesse phénicienne enlevée par Zeus (Jupiter), se situe en tête de liste des satellites à pouvoir prétendre à une vie extra-terrestre. Parmi les autres astres à suivre, on peut également citer Encelade, un satellite de Saturne, composé d'un mélange de matières assez surprenant qui intéresse la communauté scientifique.

Source : The Futurism
10 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
DeepNude : les copies de l'app aussi se font bannir de Github
Windows 10 bientôt libéré de tout mot de passe ? C'est l'objectif de Microsoft
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
Voiture autonome : PSA franchit une étape supplémentaire dans la conduite
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Une
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
La taxe GAFA tout juste adoptée ne plait pas du tout à Trump
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
scroll top