Un astéroïde géant devrait percuter la Terre… en 2135

le samedi 24 mars 2018
C'est une menace qui circule à grande vitesse dans le vide sidéral : un astéroïde plus grand que la Tour Eiffel pourrait percuter la planète Terre le 22 septembre 2135. Sa taille lui permettrait de traverser l'atmosphère sans être désintégré.

Heureusement, la NASA travaille sur une procédure d'interception qui ressemble beaucoup à la mission qu'accomplissait Bruce Willis dans le mythique film Armageddon !

Bennu et les dinosaures


Vous pouvez d'ores et déjà cocher la date dans votre agenda : le 22 septembre 2135, ce sera un jeudi, pourrait bien être le jour du Deep Impact. Ce jour-là, la Nasa a calculé qu'un astéroïde de la taille d'un gratte-ciel comme l'Empire State Building (381 m) pourrait frapper la Terre, détruisant des millions de vie en une fraction de seconde. Détendez-vous, au pire des cas estime la NASA, Bennu (c'est son nom) ne serait toutefois pas assez gros pour provoquer une extinction de masse comparable à celle des dinosaures il y a 65 millions d'années.

La bonne nouvelle, c'est que le cataclysme n'est pas pour après-demain, et qu'il est par ailleurs incertain : dans l'intervalle, la course de l'astéroïde pourrait être déviée. Celui-ci pourrait aussi se fragmenter. Et peut-être les calculs de la NASA s'avérer inexacts : l'estimation des trajectoires dans l'espace est des plus difficiles. La NASA estime que la collision a une chance sur 2.700 de se produire. Mais si elle venait à se confirmer, Team USA a un plan.

astéroïde


Opération HAMMER


Celui-ci porte un nom évocateur : HAMMER, le marteau en anglais, acronyme de Hypervelocity Asteroid Mitigation Mission for Emergency Response (mission d'atténuation d'astéroïde hypervéloce en réponse d'urgence). On pourrait croire l'idée tout droit sortie d'un studio de Hollywood : il s'agirait d'envoyer vers Bennu un missile emportant une tête nucléaire de 9 mégatonnes de puissance, soit un peu moins que le Little Boy largué au-dessus de Hiroshima. De quoi dévier la trajectoire du monstre.

Bennu ne serait d'ailleurs pas le premier objet stellaire à frapper la Terre. En 1908, un astéroïde s'écrasa en Sibérie, pulvérisant 80 millions d'arbres et des milliers d'animaux. En 2013, un autre astéroïde s'abattit à une vitesse supersonique dans l'Oural, blessant plus de 1.000 personnes, surtout par bris de glace. Bennu, lui, est sous étroite surveillance : deux ans avant son passage près de la Terre, un vaisseau partira à sa rencontre pour l'observer et prélever du matériel à sa surface. Et s'il prend une trajectoire hostile, l'artillerie lourde prendra le relais.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top